Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le centre équestre La Cravache de Trélissac appelle à l'aide après l'incendie de ses locaux

samedi 23 juillet 2016 à 12:00 Par Pauline Ben Ali, France Bleu Périgord

L'incendie s'est déclaré vendredi vers 20h30 et a détruit un hangar du centre. Les chevaux ont été sauvés in extremis, mais une grande partie du foin et le tracteur de l'association ont brûlé.

Les chevaux ont été mis à l'abri mais le hangar qui abritait le tracteur et le foin a brûlé.
Les chevaux ont été mis à l'abri mais le hangar qui abritait le tracteur et le foin a brûlé. © Radio France - Pauline Ben Ali

Trélissac, France

"Ca fait mal au coeur" avoue Frédéric Gojard, la gorge serrée à la vue du tas de foin encore fumant. Le vice-président de l'association qui gère le centre équestre La Cravache de Trélissac n'a pas dormi de la nuit "Le hangar était plein de foin, on avait aussi notre tracteur et tout a brûlé".

Les chevaux sauvés in extremis

Les chevaux ont été sauvés in extremis par des personnes du centre social situé juste à côté explique le gérant soulagé "Normalement on a une quarantaine de chevaux durant la saison mais en ce moment ils sont en pâturage à Antonne et Trigonant" . Six chevaux appartenant à des propriétaires et actuellement en pension au centre ont été mis à l'abri à temps.

Environ 250 bottes de foin sont parties en fumée, soit environ six mois de nourriture pour les chevaux.

"L'origine de l'incendie reste inconnue" Frédéric Gojard, vice président de l'association qui gère le centre équestre. 

Les dégâts ne sont pas très importants mais la saison prochaine arrive début septembre"Il faut que l'on retrouve un tracteur au plus vite, et du foin aussi pour les bêtes". Le vice-président lance donc un appel à l'aide auprès de toute personne qui posséderait un tracteur dont elle ne se sert pas, le temps que l'assurance rembourse les dégâts.