Faits divers – Justice

Le centre-ville de Dijon presque vide pour le premier dimanche de rush avant Noël

Par Victoria Koussa, France Bleu Bourgogne dimanche 11 décembre 2016 à 18:40

La rue de la Liberté à Dijon, premier dimanche avec les boutiques ouvertes pour Noël, à 11h du matin.
La rue de la Liberté à Dijon, premier dimanche avec les boutiques ouvertes pour Noël, à 11h du matin. © Radio France - Victoria Koussa

C'est la règle au mois de décembre : les boutiques ouvrent les deux derniers dimanches avant Noël. Ce n'est pas obligatoire, mais incitatif. Sauf que beaucoup de commerçants dijonnais, à part les grandes enseignes, ont laissé leur rideau baissé dimanche dernier.

"Ils se plaignent que le centre-ville soit mort, bah oui il est mort, mais quand ça peut être ouvert, les commerçants ne jouent pas le jeu". Catherine ne mâche pas ses mots. Cette artisane dijonnaise est venue dimanche matin dans le centre-ville pour faire les cadeaux de Noël dans les boutiques qu'elle connaît bien. Sauf qu'elles étaient toutes fermées.

"Pas cool pour les autres commerçants"

Le monde attire le monde. Et l'adage peut aussi s'inverser. Les boutiques fermées font forcément fuir les clients vers les centres-commerciaux, comme à la Toison d'Or. Alors quand les commerçants du centre-ville n'ouvrent pas le jour du premier dimanche de rush avant Noël, pour Catherine "c'est triste, c'est lamentable". "Et en plus, c'est pas cool pour les autres commerçants", affirme cette Dijonnaise depuis toujours.

Rue du bourg, c'est confirmé par Isabelle, la gérante d'une boutique de prêt-à-porter pour femmes. "Avant d'ouvrir ce dimanche, on fait une petite enquête pour savoir qui ouvrira aussi. Ils m'ont tous dit qu'ils allaient travailler. Mais regardez, je suis la seule ce matin", déplore la commerçante. Avec la concurrence des grandes surfaces, ce dimanche, c'est pour elle un jour comme les autres. Malgré l'ouverture, il n'y aura pas de petit plus sur le chiffre d'affaire à cause du manque d'affluence.