Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le changement d'heure augmente de 50% la mortalité des piétons

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Dans la nuit de samedi à dimanche, vous allez reculer votre montre d'une heure mais préparez-vous également à être davantage visible sur la route. Le changement d'heure s'accompagne d'une baisse la luminosité et d'une augmentation de 50% du nombre de piétons tués.

Le pic d'accidents mortels avec des piétons est entre 17h et 19h. Image d'illustration.
Le pic d'accidents mortels avec des piétons est entre 17h et 19h. Image d'illustration. © Radio France - Stéphane Maggiolini

France

"À trois heures, il sera deux heures", ça vous l'entendez à chaque changement d'heure d'hiver. En revanche, vous ignorez peut-être que cette marche arrière chronologique est la cause d'une augmentation de piétons tués sur les routes. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur et la délégation à la sécurité routière l'affirment : la mortalité augmente de 50% en raison de la baisse de la luminosité.

Plus d'accidents le matin et en fin de journée

Parmi les créneaux horaires plus accidentogènes que jamais : le 7h/9h (+18%) et le 17h/19h (+50%). "C'est une réalité, l'automne augmente les accidents de la route et plus particulièrement cette période du changement d'heure, de fin octobre jusqu'aux premières semaines de novembre. C'est principalement à cause du manque de visibilité, pas forcément de la concentration car les automobilistes sont aussi concentrés à 16h qu'à 17h même s'il y a les sorties d'écoles ou du travail qui font qu'ils sont pressés de rentrer", juge Marie-Christine Reichart directrice de l'association de prévention routière de la Marne.

Piétons, vélos, trottinettes : visibilité pour tous !

Justement, les trajets maison-école ou maison-travail qui sont deux vecteurs majeurs de cette augmentation car c'est là que l'éclairage naturel nuit à la visibilité. "Lorsque l'on passe à l'heure d'hiver, le nombre de trajets à la nuit tombante ou à la nuit tombée s’accroît. Il faut être conscient du phénomène et redoubler d'attention", affirme Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Il faut donc se rendre davantage visible, notamment sur les routes de campagne, "qu'on soit à pied, en vélo, en trottinette, électrique ou pas. On oublie les vêtements foncés, même s'ils tiennent chaud. Il y a des gilets réfléchissants, des autocollants à poser sur les sacs ou sur les vélos. Toutes ces choses simples peuvent vraiment sauver des vies, surtout quand le jour dure moins longtemps", conseille Marie-Christine Reichart.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu