Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le chauffard du Nouvel An à Poitiers en prison pour un an

-
Par , France Bleu Poitou

Retour en prison pour le chauffard qui dans la nuit du Nouvel An avait foncé délibérément sur des policiers à Poitiers pour leur échapper. Le coup de feu tiré par l'un d'eux sur la voiture ne l'a pas dissuadé à s'arrêter. Ce deux sévriens de 37 ans a été condamné à un an de prison ferme.

C'est avec cette voiture que le chauffard a foncé sur des policiers la nuit du Nouvel An à Poitiers
C'est avec cette voiture que le chauffard a foncé sur des policiers la nuit du Nouvel An à Poitiers - police nationale

Poitiers, France

"Le prévenu parle de bêtises pour qualifier son attitude cette nuit-là" s’énerve l'avocate de la partie civile, car "cette homme-là aurait pu tuer des policiers !" Pour elle, le tribunal a face à lui un homme au comportement extrêmement lâche qui refuse d'assumer ses responsabilités. Le chauffard affirme en effet ne pas avoir foncé sur les policiers : "je ne les ai pas vu" répète-t-il. Pourtant, l'impasse était éclairée et les deux policiers qui étaient sortis de leur voiture avaient des bandes réfléchissantes sur leurs vêtements.  

Le procureur réclame 18 mois ferme 

"Ses excuses et ses explications ne sont pas suffisantes" enchaîne le procureur pour qui les policiers ont été clairement visés lors de sa fuite. "La meilleure preuve", ajoute-t-il, "c'est que la balle tirée par le policier pour tenter de le stopper, on l'a retrouvé dans le radiateur, donc à l'avant de la voiture". Le procureur conclut en réclamant une peine minimale de 18 mois de prison ferme et la confiscation du véhicule.

En prison comment je vais faire pour payer le crédit de ma voiture ?

Au final c'est le prévenu lui-même qui va se porter le coup de grâce. Lorsque la présidente lui donne la parole avant de partir en délibéré, il ose dire à un moment : "si vous me mettez en prison, comment je vais faire pour rembourser le crédit de ma voiture ?" La question laisse sans voix le tribunal. A leur retour, les magistrats annoncent la sentence : un an ferme, confiscation de la voiture et paiement des dommages et intérêts réclamés par les six policiers présents cette nuit-là. De 800 à 1000 euros. 1000 pour les deux qui ont failli se faire écraser.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu