Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le chauffard qui a foncé sur des policiers à Montpellier reste en prison

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le jeune homme de 25 ans qui a foncé sur trois policiers samedi à Montpellier restera en prison jusqu'à son procès prévu fin août.

Le syndicat de police Alliance satisfait du maintien en détention du jeune motard
Le syndicat de police Alliance satisfait du maintien en détention du jeune motard © Radio France - Julie Gasco

Le conducteur de scooter qui a foncé sur des policiers à Montpellier samedi matin reste en prison. Le jeune homme de 25 ans ne s'était pas arrêté lors d'un contrôle alors qu'il roulait à 103 km/h au lieu de 50, il disposait bien d'un permis de conduire voiture, mais pas du permis spécial pour les scooters de plus de 550 cm3 , il n'avait pas non plus d'assurance. Dans l'accident, trois policiers ont été blessés dont un gravement.

Le jeune homme comparaissait ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Montpellier selon la procédure de comparution immédiate. Mais il a demandé un délai pour préparer sa défense, délai qui lui a été accordé, son procès aura lieu le 28 août prochain.

"Nous en avons assez d'aller dans les hôpitaux, nous en avons assez d'aller parfois dans les cimetières."

Les juges ont cependant dû statuer sur son maintien en prison ou pas. Le débat a été long, notamment pour savoir si le jeune homme a foncé délibérément sur les forces de l'ordre, ou s'il a seulement tenté de prendre la fuite et renversé les policiers de manière accidentelle. Certains policiers témoins ont eux-mêmes témoigné dans le sens de l'accident.

La justice a finalement décidé de maintenir le jeune homme en détention jusqu'à son procès.

Une décision juste pour David Leyraud, secrétaire général adjoint du syndicat de police Alliance Occitanie "le tribunal a pris acte de la gravité des faits, un de mes collègues est toujours à l'hôpital, avec la rate explosée, et un déambulateur au pied de son lit. Ce n'est plus acceptable aujourd'hui que des policiers qui ne font que leur métier à pied soient victimes d'individus qui n'hésitent pas à les percuter. Nous en avons assez d'aller dans les hôpitaux, nous en avons assez d'aller parfois dans les cimetières".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess