Faits divers – Justice

Pays de Retz : le chauffard qui a tué une mère de famille est en garde à vue

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan mardi 4 octobre 2016 à 17:54

 Le carrefour où s'est déroulé le drame lundi après-midi. Une mère de famille de 47 ans a perdu la vie, ses deux petites filles de 2 et 5 ans sont hospitalisées.
Le carrefour où s'est déroulé le drame lundi après-midi. Une mère de famille de 47 ans a perdu la vie, ses deux petites filles de 2 et 5 ans sont hospitalisées. © Radio France - Pascale Boucherie

L'homme soupçonné d'avoir tué une mère de famille et blessé grièvement ses deux petites filles lundi après-midi à Saint-Etienne-de-Mer-Morte (44) s'est rendu aux gendarmes ce mardi. Il avait pris la fuite à pied après l'accident. Il est actuellement en garde à vue.

L'auteur présumé de l'accident mortel lundi après-midi à Saint-Etienne-de-Mer-Morte a été placé en garde à vue ce lundi après-midi.

Le suspect de l'accident mortel est actuellement en garde à vue - Pierre Sénnes, procureur de la République de Nantes.

L'accident causé hier après-midi sur une petite route de campagne ébranle fortement la petite commune de Saint-Etienne-de-Mer-Morte, 1700 habitants au sud de la Loire-Atlantique. Une mère de famille de 47 ans est décédée. Nadia J. était employée à l'Intermarché de Rocheservière. Ses deux petites filles, Maelis âgée de 5 ans, et Louane âgée de 2 ans et demi sont hospitalisées au CHU de Nantes. De source familiale, la cadette est sortie d'affaire et l'aînée est dans le coma dans un état stable. Une cellule psychologique a été installée dans la classe de Grande Section que fréquente l'enfant à l'école Sainte-Marie de la commune.

L'identité du chauffard n'a pas été révélée, mais le maire de Saint-Etienne-de-Mer-Morte, Jean Gilet rapidement arrivé sur les lieux hier parle d'un membre d'une "famille pas intégrée dans la commune, dont les jeunes sont connus pour des dégradations dans le bourg, qui font des doigts d'honneur à chaque instant et de frères qui après l'accident se permettent d'insulter les gendarmes au lieu de faire profil bas."

Le chauffard prend la fuite à pied

L'accident est d'autant plus difficile à vivre que l'auteur a pris la fuite à pied. Le maire parle de "délit de fuite lâche et déplorable, on ne se sauve pas en laissant une personne décédée et deux petites filles en danger comme ça."

Jean Gilet, le maire de Saint-Etienne-de-Mer-morte parle de délit de fuite lâche et déplorable.

Il était 15h quand la BMW circulant à vive allure a griller la priorité à la Peugeot familiale qui arrivait au carrefour. Le choc a projeté le véhicule à 20 mètres dans les champs.

Reportage sonore sur les lieux de l'accident aux côtés d'une amie de la famille

Partager sur :