Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le choc à Cavaillon après le premier règlement de comptes de l'histoire de la ville

-
Par , France Bleu Vaucluse

À Cavaillon, c'est le choc après la mort d'un jeune sur fond de trafic de stupéfiants dimanche après-midi. Cet homme de 35 ans a été exécuté à l'arme automatique en pleine rue alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

L'homme a été abattu à l'arme automatique alors qu'il était dans sa voiture, il a terminé sa course sur le rond point De Lattre de Tassigny à Cavaillon
L'homme a été abattu à l'arme automatique alors qu'il était dans sa voiture, il a terminé sa course sur le rond point De Lattre de Tassigny à Cavaillon © Maxppp - Bruno Souillard

Les habitants de Cavaillon sont encore sous le choc. Dimanche après-midi, un homme de 35 ans a été abattu à l'arme automatique en pleine rue alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture. Grièvement blessé, il a terminé sa course sur le rond-point de Lattre de Tassigny, non loin du centre-ville. Il est mort peu après. 

Une vingtaine de douilles retrouvées sur place 

Sur place, une vingtaine d'étuis à munitions ont été retrouvés, laissant imaginer la violence de l'altercation. La voiture du commando a été incendiée à Caumont-sur-Durance. Elle avait été déclarée volée quelques temps auparavant. 

À Cavaillon, près des lieux du drame, rue Faubourg des Condamines, les habitants oscillent entre peur et résignation, démunis face au trafic de stupéfiants. Gérard est immobile devant le rond-point De Lattre de Tassigny, comme s'il se repassait la scène. 

"Même en centre-ville, on ne se sent plus en sécurité. Quand je vais chercher le pain, j'ai une trouille phénoménale" - Josiane 

Ce Cavaillonnais habite juste à côté, alors dimanche après-midi, "j'ai entendu un énorme bruit, je suis allé à ma fenêtre et là, j'ai vu la voiture à l'envers sur le rond-point. Il y avait un monde fou. Je suis allé voir sur place et j'ai vu qu'il y avait encore quelqu'un à l'intérieur de la voiture, un jeune lui tenait la main. Il est mort peu après dans l'ambulance des pompiers"

Gérard est né ici, tout comme Josiane. Elle vient d'acheter son pain et a encore la peur au ventre. "Cavaillon a bien changé, maintenant tu ne peux plus sortir tranquille. Même en centre-ville, on ne se sent plus en sécurité. Cela s'est dégradé énormément", regrette cette Cavaillonnaise.  

"J'ai peur pour mes filles, il y aurait pu avoir des gens sur les trottoirs, dans la rue, c'était en pleine journée" - Noria 

Josiane explique qu'elle est tout le temps sur le qui-vive. "Même quand je vais chercher mon pain, j'ai une trouille phénoménale, alors ce qui s'est passé dimanche ne va rien arranger"

Des tirs à l'arme automatique, juste à côté de commerces, d'une école, pas loin du centre-ville, Noria commence à craindre pour ses enfants. "C'est un mélange de peur et de dégoût. Se dire que ça peut se passer comme ça, proche d'un centre-ville, qu'un jeune est mort, et qu'il y aurait pu avoir des gens sur les trottoirs, de la circulation au niveau du rond-point, ça aurait pu être encore plus grave."  

Une enquête pour assassinat en bande organisée 

Le sentiment d'insécurité est dans toutes les bouches. La lutte contre le trafic de stupéfiants est pourtant quotidienne, explique le maire Gérard Daudet. "Ce que je dis aux Cavaillonnais, c'est qu'on est de manière quasi quotidienne, la police municipale avec la police nationale en appui, pour essayer de lutter du mieux qu'on peut contre cette délinquance de trafics."  

La police judiciaire d'Avignon est chargée de l'enquête pour "assassinat en bande organisée". Une autopsie sera pratiquée ce mardi.

L'homme a été exécuté à l'arme automatique alors qu'il conduisait, sa voiture a terminé sa course sur le rond point De Lattre de Tassigny
L'homme a été exécuté à l'arme automatique alors qu'il conduisait, sa voiture a terminé sa course sur le rond point De Lattre de Tassigny © Radio France - Isabelle Gaudin
Le commando a tiré à l'arme automatique sur l'homme de 35 ans alors qu'il circulait Faubourg des Condamines à Cavaillon.
Le commando a tiré à l'arme automatique sur l'homme de 35 ans alors qu'il circulait Faubourg des Condamines à Cavaillon. © Radio France - Isabelle Gaudin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess