Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le CHU de Rouen victime d'une attaque informatique générale

Le CHU de Rouen est victime depuis vendredi 15 novembre au soir d'une gigantesque attaque informatique, empêchant l'accès au dossier des patients. Les malades ont été traités, assure l'hôpital, mais avec de sérieux ralentissements.

La fillette a été hospitalisée au CHU de Rouen
La fillette a été hospitalisée au CHU de Rouen © Radio France - Gilles Halais

Rouen, France

Panique ce matin au sein du chu de Rouen. Dès vendredi, vers 20h, une attaque informatique est détecté. Il est alors décidé d'arrêter le système d'information, "pour éviter que l'attaque ne se propage partout", explique le service de communication de l'hôpital. Dès lors, impossible de se connecter pour le personnel soignant, impossible de créer des fiches pour les patients qui arrivent, de suivre les malades, ou de communiquer entre services. 

Une cyberattaque non revendiquée

"On est revenu au papier-stylo, cela a compliqué énormément les choses, absolument tout est informatisé, détaille Evelyne Bourgeois, agent de service hospitalier, et secrétaire locale à la CGT. Ce samedi matin, elle est en service quand elle se rend compte que rien ne fonctionne. "Heureusement il y avait des médecins ce matin pour faire des prescriptions, car on n'avait plus rien. Pareil pour les repas, ils sont commandés par informatique, donc là ça a été compliqué. Certains ont des régimes très particuliers..." 

Tout a été extrêmement ralenti, mais les patients sont pris en charge, bien sûr. Evelyne Bourgeois, agent de service hospitalier

Ce samedi après-midi, tous les logiciels sont en train d'être analysés par les 30 personnes du service informatique du CHU. "On redémarre progressivement après analyse de chaque logiciel, rassure l'hôpital. Mais il n'est pas sûr que tout soit opérationnel demain, dimanche, alors qu'il y aura moins de médecins. "On est en effectif minimum, déplore Evelyne Bourgeois. Il y aura des médecins de garde, mais ça va être compliqué." 

Le CHU ne sait pas qui peut être l'auteur de cette cyberattaque. Le geste n'a pas été revendiqué. "On se fait constamment attaquer, déplore le service de communication. C'est une attaque-défense permanente, et normalement cela ne marche jamais..." 

Les hôpitaux sont effectivement régulièrement victimes d'attaques informatiques. Des sources syndicales indiquent que l'hôpital de Rouen avait déjà été victime d'une attaque, de moins grande ampleur, il y a quelques années. Le 10 août dernier, 120 centres hospitaliers avaient été touchés en même temps par une offensive menée par des hackers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu