Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dans l'Hérault, le cimetière de Bédarieux à nouveau vandalisé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Plus de 85 tombes du cimetière de Bédarieux (Hérault) ont été endommagées lundi soir, deuxième fait de ce genre en une dizaine de jours.

Le cimetière de Bédarieux avait déjà été la cible de dégradations il y a une dizaine de jours
Le cimetière de Bédarieux avait déjà été la cible de dégradations il y a une dizaine de jours © Radio France - Stéphane Pocher

Bédarieux, France

Des pots de fleurs fracassés au sol, des croix et des plaques commémoratives jetées dans les allées. Les gardiens du cimetière de Bédarieux ont découvert lundi soir un nouvel acte de vandalisme, le deuxième en dix jours : plus de 85 tombes dont le matériel funéraire a été endommagé.  

Sans suite logique, ni calcul

Théâtre désolant raconte Jean-Louis Fumat, l'adjoint à la sécurité appelé sur place dès lundi soir. "Je suis choqué, consterné. Pourquoi s'en prendre à des tombes? Il n'y a pas d'inscription, pas de graffiti. On ne comprend pas. C'est un geste absurde, idiot, complètement aléatoire, sans suite logique ni calcul".

Les gendarmes ont réalisé les premiers relevés d'indices dans la soirée et poursuivi ce mardi matin le travail de police technique et scientifique. La mairie a porté plainte et prévient au fur et à mesure les familles concernées.

Deuxième fois en dix jours

Ces faits interviennent un peu plus d'une semaine après un acte semblable. Une dizaine de tombes avaient été abîmées. Depuis ce jour, la police municipale a intensifié ses rondes autour du cimetière. Lundi soir malheureusement, les agents intervenaient sur un accident de la circulation vers 22h, à l'heure où les dégradations ont été commises. La mairie n'exclut pas d'embaucher un gardien pour surveiller les lieux.

"Un acte consternant, absurde et idiot". Jean-Louis Fumat, adjoint au maire en charge de la sécurité

Un agent de surveillance pour le cimetière? (J. L. Fumat)