Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le circuit d’Albi, condamné pour nuisances sonores, devra payer plus de 70.000 euros

-
Par , France Bleu Occitanie

Le jugement du tribunal de police d'Albi va faire date. Pour la première fois, un circuit automobile est condamné pour infractions au code de la santé publique. Les riverains sont très satisfaits.

Le circuit d'Albi condamné à des contraventions et à des dommages.
Le circuit d'Albi condamné à des contraventions et à des dommages. © Radio France - SM

C’est une première devient la justice française. Le circuit d’Albi a été condamné ce mardi par le tribunal de la police pour infractions au code de la santé publique. Le circuit est jugé coupable de faire trop de bruit. Il est donc condamné à des contraventions de 250 euros pour 58 jours. Ce sont 58 jours où les niveaux sonores ont dépassé les seuils autorisés. Une somme qui correspond à 14.500 euros de contraventions. 

52.800 euros de dommages pour les riverains 

Le circuit d’Albi est aussi condamné à des dommages-intérêts pour les parties civiles et notamment 44 riverains qui sont donc des victimes du circuit, selon la justice. Chacune va recevoir un peu plus de 1.200 euros soit au total 52.800 euros pour les voisins. L’Aras, l’Association des Riverains de l'Autodrome d'Albi-Le Séquestre, qui mène le combat depuis des années va elle recevoir 5.500 euros de dommages. 

D'autres audiences à venir 

En tout, après ce jugement le circuit doit donc débourser 70.000 euros. Mais les  riverains insistent, il y aura sans doute d’autres condamnations. Quelque 257 autre infractions aux codes de la santé publique ont été relevées et feront sans doute l’objet d’autres audiences

La commune du Séquestre a aussi été acceptée parmi les parties civiles, mais l’avocat de la commune nuance :  "On ne peut pas se satisfaire pleinement. C’est une condamnation à des contraventions mais cela ne signe pas  le respect à partir d’aujourd’hui du code de la santé public. Sauf si le circuit modifie son comportement et ses habitudes" explique Maître Antonin Hudrisier.  La commune du Séquestre a notamment déjà écrit à la préfecture pour dire que le mur anti-bruit -qui vient d'être construit- n'en était pas un.

Les riverains ont été reconnus comme victime par le tribunal de police d'Albi.
Les riverains ont été reconnus comme victime par le tribunal de police d'Albi. © Radio France - SM
Choix de la station

À venir dansDanssecondess