Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le "coffee-shop" du Mans de nouveau perquisitionné

-
Par , France Bleu Maine

La boutique Sa-Tea-Va, qui vend des produits dérivés du cannabis, a de nouveau été perquisitionnée, ce mercredi matin, au Mans. En février dernier, les enquêteurs avaient saisi la marchandise et placé le gérant en garde à vue pour trafic de stupéfiants.

La boutique "Sa-Tea-Va" a de nouveau été perquisitionnée au Mans.
La boutique "Sa-Tea-Va" a de nouveau été perquisitionnée au Mans. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

Selon le gérant de la société "Sa-Tea-Va", les policiers ont de nouveau inspecté la marchandise de sa boutique du Mans, ce mercredi. Une opération similaire est menée au même moment à Angers, dans un autre de ses magasins. 

Le 12 février, le commerce de l'avenue du Général Leclerc avait déjà été perquisitionné, quelques jours après son ouverture. Le gérant avait été placé en garde à vue et une enquête pour "infraction à la législation sur les stupéfiants" avait été ouverte. 

50.000 euros de marchandise saisie

"Depuis la première perquisition, nous n'avons eu aucune nouvelle", précise Maxime Brunet, le responsable de la société, qui possède plusieurs boutiques, à Lisieux, Caen, Angers, Nantes et au Mans. _"Ils avaient saisi tous nos produits pour des analyses, l'équivalent de 50.000 euros. Mais nous sommes dans les règles, nos produits respectent la limite de 0,2% de THC (la substance psycho-active du cannabis)". _

"Il y a 150 boutiques comme nous en France et les autorités n'agissent pas de la même manière en fonction des régions", déplore-t-il. "Il y a des procureurs favorables, d'autres défavorables. A Caen, nous n'avons jamais été perquisitionné comme ça et nous avons eu les résultats d'analyses qui avaient été réalisés."

Choix de la station

France Bleu