Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le collège Clotilde Vautier à Rennes saccagé

-
Par , , France Bleu Armorique
Rennes, France

Deux élèves se sont introduits dans les salles de classe vers 1 heure et demi du matin. Ils les ont saccagées à l'aide de marteaux, pour un préjudice estimé entre 15.000 et 20.000 euros.

Le collège Clotilde Vautier à Rennes
Le collège Clotilde Vautier à Rennes - Capture d'écran Google Maps

ll est 1 heure et demi du matin quand l'alarme du collège Clotilde Vautier, établissement situé dans le quartier Maurepas dans le nord de Rennes, sonne. Les policiers se rendent sur place. Ils entendent du bruit à l'étage et tombent nez à nez avec deux mineurs de 13 et 14 ans scolarisés au collège dans la même classe de 4ème. 

A l'arrivée des forces de l'ordre.. l'un des deux jeunes frappe un policier avec son marteau. Il est interpellé avec le second élève, et placé en garde à vue. D'après le principal du collège, ils n'étaient pas connus pour des faits de violences, et ne faisaient pas partie des abonnés aux conseils de discipline.

Les deux adolescents ont saccagé sept salles de classes, dans lesquelles ils ont renversé les tables et les chaises. Ils ont également asséné des coups de marteaux dans plusieurs portes et sur des tableaux blancs, qui devront être remplacés. La salle d'arts plastique est maculée de peinture.  Quant à la salle de musique, les divers instruments comme le piano, les claviers et la batterie sont massacrés. Même le squelette y passe dans la salle de biologie. Cinq vidéoprojecteurs et sept ordinateurs sont également cassés. 

Montant estimé du préjudice : entre 15.000 et 20.000 euros. En garde à vue, les élèves expliquent simplement avoir saccagé les salles des “professeurs qu’ils n’aiment pas”, après être entrés par une porte ouverte… Aucun signe d’effraction n’a été constaté par la police. 

Les deux jeunes vont être convoqués par le juge des enfants pour mise en examen en février prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess