Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le combat d'un maire contre les décharges sauvages à Courcôme en Charente

-
Par , France Bleu La Rochelle

Il a suffi d'un post sur Facebook pour faire nettoyer une décharge sauvage. Le maire de Courcôme en Charente a sommé dimanche les responsables d'un dépôt de déchets non autorisé : "Ou tout a disparu à 18 heures, ou je verbalise et j'immobilise vos véhicules." À 18 heures, tout était parti.

Une décharge sauvage (photo d'illustration)
Une décharge sauvage (photo d'illustration) © Maxppp - Jean-Marc Lallemand

Les réseaux sociaux ont parfois des vertus inattendues pour le civisme et la propreté. Dimanche, le maire de Courcôme près de Ruffec en Charente a publié sur Facebook une photo d'un dépôt illégal de déchets en pleine nature. Les responsables de cet acte étaient sommés de le nettoyer, sous peine de verbalisation et d'immobilisation des véhicules de transport des poubelles. Quelques heures plus tard, avant la fin de l'ultimatum, la déchetterie sauvage était nettoyée.

Immobiliser les véhicules qui transportent ces déchets 

Ce n'est pas la première fois que le maire de Courcôme est obligé de sévir. Loin de là, c'est même répétitif. Et les communes voisines sont dans le même cas : à La Faye, à Ligné, les déchetteries de Ruffec ou de Villefagnan sont souvent méprisées. Au-delà de la simple verbalisation, le maire de Courcôme, Fabrice Geoffroy, homme de loi puisqu'il est notaire, envisage de faire immobiliser les véhicules utilisés pour le transport de ces déchets. Le conseil municipal de Courcôme devait entériner lundi soir cette décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess