Faits divers – Justice

Le combat d'un Tourangeau pour obtenir la reconnaissance "sexe neutre"

Par Denis Guey, France Bleu Touraine et France Bleu lundi 20 mars 2017 à 17:42

Le 20 août 2015, le tribunal de Tours s'était prononcé en faveur de la reconnaissance de ce sexe neutre
Le 20 août 2015, le tribunal de Tours s'était prononcé en faveur de la reconnaissance de ce sexe neutre © Maxppp - François Laffite

La Cour de cassation examine le pourvoi d'un Tourangeau de 64 ans qui souhaite être reconnu sexe neutre. Sa demande est examinée ce mardi.

La Cour de Cassation étudie ce mardi la demande d'un Tourangeau de 64 ans qui souhaite n'être reconnu ni homme, ni femme, mais obtenir l'état-civil de sexe neutre. Cette affaire très sérieuse est un véritable fait de société et fait médical, nous vous en avions parlé en 2016. La personne en question est née asexuée c'est-à-dire que physiquement, elle possède deux sexes, un vagin rudimentaire et un micro-pénis. Elle se bat donc pour faire reconnaître l'existence d'un sexe neutre, un combat qui pose de sérieux problèmes aux tribunaux.Le 20 août 2015, le tribunal de Tours s'était prononcé en faveur de la reconnaissance de ce sexe neutre qui n'existe nulle part sauf en Australie, en Inde, en Argentine et dans certains cas en Allemagne. Le parquet avait fait appel et en février 2016 la cour d'appel avait infirmé la décision du tribunal.

"J'aurai dû me déshabiller devant les juges" déclare avec humour l'intéressé "je n'ai jamais voulu d'intervention chirurgicale, ce sont des opérations mutilantes alors que je suis la preuve indubitable que l'on peut vivre très bien avec les deux sexes"

De fait, après avoir le joué le rôle d'un homme dans un premier temps, après s'être marié et avoir adopté un enfant, cet inter-sexué a décidé d'assumer enfin son physique de sexe neutre. Il désire maintenant ardemment que cela se traduise dans l'état-civil. Si la cour de cassation rejette son recours, il est prêt à aller jusqu'à la cour européenne des droits de l'homme.