Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Affaire Aurélie Vaquier

Le corps d'Aurélie Vaquier était caché dans un sarcophage bétonné, son compagnon a été mis en examen

-
Par , , France Bleu Hérault, France Bleu

Samire L, le compagnon d'Aurélie Vaquier a été mis en examen pour meurtre aggravé et placé en détention provisoire ce vendredi. Le corps de sa compagne a été retrouvé sous une dalle de béton au domicile conjugal mercredi, deux mois après sa disparition.

Le procureur de Béziers Raphaël Balland
Le procureur de Béziers Raphaël Balland © Radio France - Pocher

Le procureur de la République de Béziers tient une conférence de presse ce vendredi après-midi après la découverte du corps d'Aurélie Vaquier, mercredi à Bédarieux. La jeune femme a été retrouvée sous une dalle de béton au domicile conjugal où vivait toujours son compagnon Samire L. La jeune femme de 38 ans avait disparu depuis fin janvier, mais son compagnon n'avait signalé sa disparition qu'un mois plus tard.

Samire L. a été mis en examen ce vendredi matin par un juge d'instruction pour meurtre aggravé et placé en détention provisoire. Le jeune homme avait prétendu que sa compagne était partie se mettre au vert, qu'elle ne supportait plus le couvre-feu. 

Raphaël Balland, le Procureur de la république de Béziers

Aujourd'hui, il continue d'affirmer qu'il n'est pour rien dans le décès de la jeune femme. "Il pense qu'elle a été tuée par quelqu'un d'autre" explique le procureur. Il continue de nier aussi toute implication dans la dissimulation du corps.

De lourds soupçons pèsent sur lui. Mais il y a encore de nombreuses zones d'ombre Stéfane Pocher

L'autopsie pratiquée jeudi n'a pas permis de déterminer avec précision la date de la mort, des examens sont en cours. Elle a sans doute été tuée fin janvier, c'est-à-dire peu de temps après sa disparition. Sur les causes de son décès, le procureur est resté vague, affirmant que deux hypothèses étaient envisagées, mais sans donner plus de précision "pour les besoins de l'enquête".

D'importants moyens mobilisés depuis février explique le colonel de gendarmerie Charles Guillaume LACOSTE, commandant de la section de recherches de Montpellier.

Samire L est papa de deux enfants, avant de rencontrer Aurélie Vaquier il vivait à Bourg en Bresse (dans l'Ain). Il était en instance de divorce, connu de la justice pour des délits mineurs, pour des infractions routières et vol en Suisse et un incident (sans précision) pendant son service militaire.

Le corps était dissimulé dans un sarcophage en béton lui même recouvert d'un amas de cartons, d'un matelas et d'un parquet flottant

Raphaël Balland a expliqué comment le corps avait été découvert. Les enquêteurs avaient déjà fait des fouilles une première fois au domicile conjugal sans rien trouver, mais à la deuxième visite, ils ont découvert un amas suspect "Dans cette surface de travaux, les enquêteurs se sont notamment intéressés à une petite estrade en pierre et en bois où le radar n'avait pas été encore utilisé. Mais cette petite estrade en bois a intrigué les enquêteurs. Elle était recouverte de nombreux cartons contenant divers objets, ces cartons étaient posés sur un matelas qui lui même était posé sur une moquette, la moquette recouvrant un parquet flottant avec deux épaisseurs. Les enquêteurs ont alors découvert une sorte de sarcophage bétonné situé au centre de l'estrade. Les enquêteurs ont percé cette structure en béton. Elle était creuse et cela a provoqué une forte réaction des chiens de recherche du Groupe national d'investigation cynophile de la gendarmerie nationale. Les techniciens ont procédé à l'extraction minutieuse du corps d'une femme"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess