Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le concierge du collège de Laruns renvoyé devant la cour d'assises pour viol et agressions sexuelles

lundi 2 mai 2016 à 14:29 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn et France Bleu

Cet homme de 53 ans est accusé de viol sur un collégien et d'agressions sexuelles sur deux autres élèves. Les faits se sont déroulés dans le cadre d'une activité sportive extérieure à l'établissement, situé à Laruns (Pyrénées-Atlantiques).

La salle des Assises de Pau
La salle des Assises de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Laruns, France

Le parquet de Pau a décidé de renvoyer un homme de 53 ans devant la cour d'assises des Pyrénés-Atlantiques. Il est soupçonné d'avoir abusé de trois adolescents il y a cinq et six ans, à Laruns, en Vallée d'Ossau. Le mis en cause était le concierge du collège des cinq monts de Laruns. Mais les faits ne se sont pas déroulés dans le périmètre scolaire.

Un club de VTT

Même si les victimes étaient élèves du collège de Laruns, et même si le mis en cause était le concierge de l'établissement, les faits se sont déroulés dans le cadre d'activités sportives. Un club de VTT, entre 2009 et 2010. Deux jeunes ont été victimes d'agressions sexuelles, mais pour le troisième ce sont des faits de viol et donc passibles de la cour d'assises. Les agressions présumées ont été découvertes en 2012 quand le concierge est allé à la gendarmerie pour porter plainte parce qu'on lui mettait du sucre dans le réservoir de sa voiture. Les gendarmes se sont aperçus qu'il s'agissait de jeunes qui voulaient se venger. Ce sont les motivations de ces adolescents qui ont déclenché cette enquête.

Un accusé très fragile

Le mis en cause est un célibataire très fragile psychologiquement, avec un parcours de vie très compliqué. Avant son incarcération en 2013 il a fait quatre tentatives de suicide. L'homme est toujours écroué aujourd'hui. Le procès devrait se tenir avant la fin de l'année ou début 2017.