Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le conducteur du quad qui a semé la panique lors de l'Étape du tour reste en prison

mercredi 11 juillet 2018 à 19:57 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Dimanche dernier, il avait forcé plusieurs barrages de gendarmerie et renversé un cycliste lors de l’arrivée de l’Étape du Tour au Grand-Bornand (Haute-Savoie). Le procès de cet homme de 60 ans a été renvoyé au 1er août prochain. Le tribunal a ordonné son maintien en prison.

Le conducteur du quad qui a semé la panique lors de l'Etape du tour reste en prison. Son procès est renvoyé au 1er août.
Le conducteur du quad qui a semé la panique lors de l'Etape du tour reste en prison. Son procès est renvoyé au 1er août. © Radio France - Richard Vivion

Haute-Savoie, France

Procès renvoyé. Le tribunal correctionnel d’Annecy qui devait juger ce mercredi, dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate, le conducteur du quad a reporté l’étude du dossier au 1er août prochain. L’avocate de cet homme de 60 ans, résidant à Charvonnex (Haute-Savoie), a demandé et obtenu une nouvelle expertise psychologique de son client. Il est notamment poursuivi pour refus d'obtempérer aggravé par mise en danger d'autrui, de blessures involontaires aggravées et de rébellion. 

Dimanche dernier, cet homme qui souffre de bipolarité avait forcé plusieurs barrages de gendarmerie lors de l’Étape du Tour, une épreuve amateur. Pris en chasse sur plus de 10 km par les forces de l’ordre, il a dangereusement zigzagué entre les cyclistes.

J'ai vu le quand le (un cycliste) percuté. Avec mon fils de 5 ans on a paniqué et pleuré." - Marjorie

ECOUTEZ le témoignage de Marjorie. Elle était dans le public au Grand-Bornand lorsque le quad a percuté un cyclsite.

Juste avant la ligne d’arrivée au Grand-Bornand, il a percuté un des participants (la victime a été blessé au poinget, ndlr) il a semé un vent de panique parmi les nombreux spectateurs. "On a pensé à un attentat, comme sur la Promenade des Anglais à Nice", explique une jeune mère de famille. Témoin de la scène, elle s’est portée partie-civile comme une dizaine d’autre personnes. Ce mercredi, le tribunal correctionnel d’Annecy a décidé le maintien détention du conducteur du quad.