Faits divers – Justice

Le conducteur du TER hors de cause dans l'accident de Saint-Aunès

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu jeudi 18 août 2016 à 17:28

Une enquête a été confiée à la gendarmerie
Une enquête a été confiée à la gendarmerie © Maxppp -

Le conducteur du train qui a percuté un arbre mercredi à Saint-Aunès près de Montpellier a bien respecté la vitesse et les procédures, il est légèrement blessé mais choqué.

Le train régional accidenté mercredi après-midi à Saint-Aunès (Hérault) a pu être dégagé des voies ce jeudi, tracté par un autre TER.

Les caténaires endommagées par la chute de l'arbre ont été remplacées et la circulation des trains a pu reprendre normalement ce jeudi vers 17h. Une enquête a bien sûr été ouverte pour comprendre ce qui a pu se passer.

Le réflexe du conducteur

Le conducteur du train a eu un réflexe incroyable : dès qu'il a vu l'arbre tomber, il a bien sûr freiné et s'est aussitôt baissé pour éviter l'impact.

Lorsqu'on voit l'état de la motrice, complètement éventrée, on comprend que ce réflexe lui a sauvé la vie. Le conducteur est légèrement blessé, mais très choqué.

Hors de cause dans l'accident

L'analyse des enregistreurs de bord permettra de savoir avec précision à quelle vitesse roulait le train ,mais on sait que c'était aux alentour de 90 km/h sur une portion où il aurait pu monter jusqu'à 160. Le conducteur avait donc adapté sa vitesse aux conditions météo (rappelons que cet accident est survenu en plein orage de grêle). Il a aussi activé sa pédale de présence toutes les 30 secondes comme le veut la procédure.

Selon le procureur, le matériel est aussi hors de cause : le train était en parfait état.

Reste à comprendre pourquoi cet arbre est tombé sur les voies. L'orage, la grêle bien sûr, mais y a t-il aussi une responsabilité du propriétaire du terrain sur lequel l'arbre se trouvait ? Un défaut d'entretien ? Seule l'enquête pourra le déterminer.

Partager sur :