Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le conducteur du train qui ne s'est pas s'arrêté avait bu des bières et plusieurs litres de rosé

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu
Clermont-Ferrand, France

Le conducteur du train qui a oublié de s'arrêter à Nevers sur la ligne Paris/Clermont-Ferrand a reconnu en garde à vue avoir bu de l'alcool avant et pendant son service. Il n'a pas arrêté le train, mercredi soir, en gare de Nevers, dans la Nièvre.

Un train Intercité Paris-Clermont
Un train Intercité Paris-Clermont © Radio France - Emmanuel Moreau

Un conducteur ivre aux manettes d'un train, c'est arrivé ce mercredi soir sur la ligne Paris/Clermont-Ferrand. Les passagers pour Nevers n'ont pas pu descendre car le train ne s'est pas arrêté dans la gare de la Préfecture de la Nièvre. Selon le procureur du tribunal de grande instance de Nevers, "le train a franchit la gare de Nevers à une vitesse de 110 km/ heure".

Le conducteur du train arrête l'Intercité finalement en gare de Saincaize, quelques kilomètres plus loin. Sur place, un cadre de la SNCF constate que le conducteur est ivre. Après le test d'alcoolémie, son taux d'alcool est évalué à 3,34g par litre de sang. A l'intérieur de sa cabine, on retrouve un cubi de vin rosé de trois litres entamé.

Convoqué devant le tribunal le 30 août prochain

Le conducteur du train est placé en garde à vue. Il reconnaît avoir conduit sous l'emprise de l'alcool et avoir mis en danger la vie d'autrui. Il raconte aux enquêteurs qu'il a bu plusieurs bières chez lui, en région parisienne avant de prendre son service et qu'il a continué à boire, en conduisant.

L'homme est convoqué au tribunal le 30 août prochain. D'ici là, il est placé sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction de conduire tous véhicules.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess