Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le corbeau de Montreuil-Bonnin condamné à 30.000 euros d'amende et privé de ses droits civiques

jeudi 8 novembre 2018 à 16:03 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou et France Bleu

Il avait semé la zizanie pendant 4 ans dans un village de 700 habitants, un agriculteur de 47 ans a été condamné à de lourdes amendes ce jeudi après-midi au tribunal correctionnel de Poitiers. Cet éleveur bovin, bien connu dans la commune, était le fameux "corbeau" de Montreuil-Bonnin.

La mairie de Montreuil-Bonnin dans la Vienne
La mairie de Montreuil-Bonnin dans la Vienne © Radio France - Thomas Benech

Montreuil-Bonnin, France

Le corbeau de Montreuil-Bonnin condamné à verser 30.000 euros d'amende et privé de tous ses droits civiques. Il s'agit d'un agriculteur de la commune âgé de 47 ans. Les parties civiles, six au total, ont obtenu des indemnités pour préjudice moral allant de 1.500 à 3.000 euros chacun. Trois mille euros pour l'ancien maire Alain Gatefait et la maire actuel Dany Joseph Dubernard.

Il s'en prenait entre autres aux élus locaux

Pendant quatre ans, entre 2012 et 2016, cet agriculteur a envoyé des lettres anonymes particulièrement injurieuses à l'encontre de certains élus. Des lettres injurieuses signées "le Corbus" (corbeau en latin), dans lesquelles il prend l'identité de l'ancien maire mais aussi de la nouvelle maire aux manettes depuis 2014. Dans ces écrits, il s'en prend aux équipes municipales. Il y a des insultes, des invectives politiques, mais aussi des attaques personnelles.

Des injures et de la diffamation

Dans un courrier de 2013 par exemple, il distribue un tract. Dans les premières lignes tout va bien : le faux maire écrit à la 1ère personne. Il salue ses électeurs, mais très vite, ça se gâte. Il est question de transaction immobilière douteuse, de passe-droit dans le restaurant du village, mais aussi d'addiction sexuelle supposée du maire, bref, la missive tourne à la calomnie. 

Arrêté grâce à une empreinte digitale

Après 4 ans à semer la zizanie dans ce village de 700 habitants, c'est grâce à une empreinte digitale retrouvée sur un courrier de janvier 2016 que les enquêteurs réussissent à démasquer "le corbeau de Montreuil-Bonnin". Son arrestation, deux mois plus tard, en mars, avait soulagé tout le village.