Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

INFO FRANCE BLEU PARIS - Le corps d'Oliver Tony, lynché au bord du canal de l'Ourcq, a été retrouvé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une semaine après sa disparition en Seine-Saint-Denis, le corps du jeune Oliver Tony a été retrouvé près de Tours, annonce ce jeudi soir, le parquet de Bobigny.

Photo illustration police
Photo illustration police © Maxppp - Maxppp

Noisy-le-Sec, France

Le corps d'Oliver Tony, le jeune adolescent porté disparu depuis une semaine après avoir été lynché sur les berges du canal de l'Ourcq à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), a été retrouvé près de Tours (Indre-et-Loire), annonce ce jeudi soir, le parquet de Bobigny.

Le corps retrouvé à 250 km

Le parquet précise que le corps "qui s'apparente fortement à la victime", n'a pas été repêché au fond du canal où des recherches ont été menées dans un premier temps. Le corps sans vie du garçon a été retrouvé près de la ville de Tours, soit à près de 250 kilomètres de Noisy-le-Sec.

L'annonce intervient après le placement en garde à vue de deux nouveaux suspects, interpellés mardi et mercredi. Deux autres suspects, âgés de 17 ans, sont déjà poursuivis dans cette affaire. 

Encore beaucoup de questions

Oliver Tony, 17 ans, originaire du quartier de Rougement à Sevran, a été violemment roué de coups par plusieurs individus dans la nuit du 6 au 7 novembre. Les images de son calvaire filmées et partagées sur les réseaux sociaux, pouvaient laisser croire que ses bourreaux s'étaient débarrassé du jeune homme dans le canal. Mais ce n'est pas son corps a été transporté plus loin. Combien de temps après son agression, la nuit même ou plusieurs jours après et surtout était-il toujours en vie ou déjà mort en arrivant à destination ? L'enquête menée par la police judiciaire de Seine-Saint-Denis se poursuit. 

Ses proches redoutaient depuis le début une séquestration. Sa mère avait lancé un appel à ses agresseurs pour qu'on lui rende son fils

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu