Faits divers – Justice

Le corps d'un homme retrouvé à Andrézieux-Bouthéon : suspicion d'assassinat

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 16 octobre 2015 à 18:58

Police et gendarmerie ont travaillé ensemble sur cette affaire
Police et gendarmerie ont travaillé ensemble sur cette affaire

Le gendarmerie de la Loire a retrouvé le corps d'un homme dans le jardin d'une maison d'Andrézieux-Bouthéon vendredi matin, après une dénonciation. Il pourrait s'agir d'un assassinat. Un homme est en garde à vue.

Le corps d'un homme a été découvert vendredi matin dans le jardin d'une maison d'Andrézieux-Bouthéon dans la Loire. La victime était portée disparue depuis une semaine.  Le suspect, qui est en garde à vue, a été dénoncé par une amies, une jeune femme à laquelle il avait confié avoir tué quelqu'un. C'est elle qui est allée commissariat de Saint-Étienne jeudi après-midi pour prévenir qu'un meurtre avait été commis.

Le même jour, une autre femme est venue signaler la disparition de son frère au commissariat de Saint-Étienne. Un homme d'une quarantaine d'années dont la famille n'avait plus de nouvelles depuis le 9 octobre. Policiers et gendarmes ont alors fait le lien entre les deux affaires.

Quand les gendarmes de l'identification criminelle se sont rendus dans la maison des parents du suspect, ils ont bien découvert un corps dans le jardin, celui du Stéphanois porté disparu. La victime a été frappée, son corps présente aussi des traces de coups provoquées par plusieurs armes. Une autopsie doit être pratiquée lundi pour déterminer précisément les causes de la mort.

Un suspect a rapidement été interpellé et placé en garde à vue. Il s'agit d'un jeune homme de 19 ans. Cet apprenti doit être présenté au parquet ce samedi. Une information judiciaire pour meurtre avec préméditation doit aussi être ouverte. La victime, connue des services de police, était vraisemblablement en "relation commerciale" avec le meurtrier présumé, concernant des produits stupéfiants, selon des sources proches de l'enquête.

Police en gendarmerie ont travaillé ensemble au début de cette affaire mais c'est maintenant la brigade de recherches de Montbrison qui enquête, avec l'appui de la section de recherches de Lyon..