Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le corps d'une femme retrouvé dans une armoire à la Ferté Macé : un homme arrêté et présenté à la justice

Un suspect a été interpellé après le meurtre d'une femme de 70 ans. Le corps avait été retrouvé dans l'armoire de sa chambre à la Ferté-Macé dans l'Orne le 26 mai 2019. Agé d'une trentaine d'années, il est présenté à la justice à Caen ce jeudi matin en vue d'une mise en examen pour meurtre.

Le suspect a été interpellé lundi 10 juin et placé en garde à vue avant d'être présenté à la justice ce jeudi matin à Caen.
Le suspect a été interpellé lundi 10 juin et placé en garde à vue avant d'être présenté à la justice ce jeudi matin à Caen. © Radio France - Nina Valette

La Ferté-Macé, France

Le suspect a été interpellé lundi 10 juin au matin. Il s'agit d'un homme d'une trentaine d'années originaire du secteur de la Ferté Macé. D'abord placé en garde à vue, il a été transféré au palais de justice de Caen ce jeudi matin pour y être déféré et présenté à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen pour meurtre, confirme Carole Etienne procureure de la république de Caen. Le parquet d'Argentan qui avait ouvert l'enquête, s'étant dessaisi au profit du pôle criminel de Caen. 

Des coups portés à la tête de la victime

Le corps de la victime âgée de 70 ans avait été retrouvé par les gendarmes dans l'armoire de sa chambre à coucher le 26 mai 2019. C'est l'infirmière inquiète de trouver les volets clos et n'obtenant pas de réponse qui avait donné l'alerte. L'autopsie avait révélé des traces de coups notamment au niveau de la tête, qui pouvait en partie expliquer la mort.