Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le corps d'une septuagénaire retrouvé en partie brûlé dans sa cour, aux Pins en Charente

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Le corps d'une femme de 76 ans a été retrouvé, en partie brûlé, vendredi 7 mai, dans la cour de sa maison dans le village des Pins en Charente, entre les villes d'Angoulême et Confolens. Une enquête pour meurtre est ouverte.

Image d'illustration. Service identification criminelle de la gendarmerie
Image d'illustration. Service identification criminelle de la gendarmerie © Maxppp - Philippe VACHER

Qu'est-il arrivé à cette femme de 76 ans ? C'est la question que se posent actuellement les équipes de la Gendarmerie de Confolens et le parquet d'Angoulême. En fin de matinée vendredi 7 mai, un voisin découvre le corps sans vie de cette septuagénaire sur le sol de sa basse-cour, près de son poulailler aux Pins, en Charente. 

Didier Sellier, le maire du village situé entre Angoulême et Confolens est alerté un peu après 11 heures et se rend directement sur place. La victime est allongée dans l'herbe, le corps en partie brulé "près d'elle, il y avait ses chaussons, une lampe torche et un téléphone" raconte-t-il "les chaussons étaient disposés comme si elle était sortie en courant". Pour atteindre sa basse-cour, la défunte a dû parcourir un chemin communal qui longe sa maison. 

Le volet de sa maison découpé mais personne n'est entré

Pour l'instant, tout est très flou pour les équipes d'enquête. Un volet de la maison de la victime a été découpé de manière très nette, en carré. Si l'on ne connait pas la nature de l'instrument qui a servi à la découpe, il s'agirait d'une scie, une tronçonneuse ou encore d'une disqueuse, quelque chose d'assez solide pour couper un volet. Selon le Parquet d'Angoulême, personne n'est entré dans la maison par là. Les enquêteurs se demandent donc à quoi a servi ce découpage. L'identification criminelle a fait plusieurs relevés d'ADN vendredi et les gendarmes ont interrogé les voisins. Le corps de la septuagénaire va être autopsié dans les prochains jours à l'institut médico-légal de Poitiers, ce qui devrait permettre d'en savoir un peu plus sur les circonstances de sa mort. Pour Didier Sellier, une chose est sure "il s'agit d'un meurtre".

Une femme investie dans les associations locales

Le village des Pins, où habitait la défunte est sous le choc : "C'est une horreur, on n'arrive pas à comprendre." Didier Sellier décrit une femme très aimée et particulièrement investie dans la vie associative de cette commune d'à peine 500 habitants. "Je souhaite que l'enquête puisse rapidement nous expliquer ce qu'il s'est passé. Elle vivait une vie tout à fait modeste", poursuit-il. Il réunira la semaine prochaine le conseil municipal ainsi que les associations afin de trouver comment lui rendre hommage. Le maire évoque pour l'instant une marche blanche

Choix de la station

À venir dansDanssecondess