Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire Sophie Lionnet

Jeune fille au pair tuée à Londres : le corps de Sophie Lionnet enfin rapatrié dans l'Yonne

vendredi 1 juin 2018 à 19:26 Par Denys Baudin et Isabelle Rose, France Bleu Auxerre et France Bleu

Le corps de Sophie Lionnet, jeune fille au pair tuée à Londres en septembre 2017, va pouvoir revenir en France par avion dans la soirée de ce vendredi.

A Paron, Catherine Devallonné tient la photo de sa fille, Sophie Lionnet
A Paron, Catherine Devallonné tient la photo de sa fille, Sophie Lionnet © Radio France - Renaud Candelier

Auxerre, France

La dépouille de Sophie Lionnet, jeune fille au pair tuée à Londres en septembre 2017, est attendue dans l'après-midi de samedi dans l'Yonne. Fin mai, les meurtriers de la jeune fille au pair originaire de Paron, un couple de Français qui l'employait, ont été reconnus coupables par la Cour criminelle de Londres. 

Neuf mois plus tard, les obsèques de Sophie vont avoir lieu

Près de neuf mois après le meurtre, les obsèques de Sophie Lionnet seront célébrées mercredi prochain en la Cathédrale de Sens. La famille va enfin pouvoir entamer son processus de deuil explique Catherine Devallonné la mère de Sophie. 

"C'est un moment que j'attends depuis des mois"

"C'est un moment que j'attends depuis des mois, mais avec le procès qui a été très long il fallait attendre. Maintenant je suis contente que ma fille rentre _pour pouvoir faire notre deuil_", explique Catherine Devallonné, la mère de Sophie.

"On a été très bien accompagné par l'état, il n' y a eu aucun problème. On nous a bien dirigé, bien conseillé. Ils ont été d'une aide précieuse" dit-elle encore au micro de France Bleu Auxerre. Mais elle souligne que les heures qui vont suivre seront "une terrible épreuve". Le corps de leur fille "va être placé en chambre funéraire avant la messe", "pour que l'on puisse se recueillir, notamment son frère et sa sœur et pour ceux qui le souhaitent aussi".

"Je suis contente que ma fille rentre "