Faits divers – Justice

Le corps sans vie d'un Isérois retrouvé dans le Nord Drôme

Par France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Isère, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu Isère vendredi 1 janvier 2016 à 9:20 Mis à jour le vendredi 1 janvier 2016 à 12:28

Gendarme de dos.
Gendarme de dos. - Image d'illustration

Le corps d'un homme a été retrouvé jeudi après-midi dans une forêt près de Saint-Rambert-d'Albon, dans le Nord Drôme. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un homicide. Une autopsie doit être réalisée à l'Institut médico-légal de Grenoble en début de semaine prochaine.

Le corps sans vie d'un homme a été retrouvé jeudi après-midi dans une forêt près de Saint-Rambert-d'Albon, dans le nord Drôme. Il pourrait s'agir d'un homicide. C'est pour l'instant la piste privilégiée des enquêteurs.

Jeudi entre 16 heures et 17 heures, un drômois promène son chien dans une forêt près de Saint-Rambert-d'Albon. C'est là qu'il découvre le corps d'un homme de 56 ans, gisant sur le sol.

Les gendarmes de la compagnie de Romans arrivent sur place et procèdent aux premières constatations. L'enquête est finalement confiée à la section de recherches de gendarmerie de Grenoble. Plusieurs indices laissent penser qu'il s'agit d'un homicide. Le corps de l'homme porterait notamment une plaie au niveau du ventre. 

Il s'agit d'un Isèrois originaire de Saint-Maurice-l'Exil. Il avait disparu avant Noël, le 22 décembre. Selon ses proches, il était passé chez son locataire pour lui remettre une clef vers quatre heures du matin.. Il devait ensuite se rendre à son travail à 800 mètres de là, au Péage-de-Roussillon, mais il n'est jamais arrivé. 

Le parquet de Vienne avait ouvert une enquête pour disparition inquiétante. Son téléphone avait été localisé dans le Nord Ardèche et le Nord Drôme, près de Saint-Cyr, Andance et Anneyron. C'est désormais le parquet de Valence qui est en charge de l'enquête. Une autopsie doit être réalisée en début de semaine prochaine à l'Institut médico-légal de Grenoble. Elle devrait permettre de déterminer les causes précises du décès.

Partager sur :