Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Incendie de Notre-Dame

Le Corrézien Bertrand Cattiaux : "J'espère qu'on pourra encore entendre résonner le grand orgue de Notre-Dame"

-
Par , France Bleu Limousin

Le facteur d'orgue Corrézien Bernard Cattiaux, dont la carrière est intimement liée au grand orgue de Notre-Dame de Paris, attend avec appréhension de découvrir l'ampleur des dégâts après l'incendie de la cathédrale. Selon les premières informations, le pire serait évité sur l'instrument monumental.

Le facteur d'orgue corrézien Bertrand Cattiaux veille depuis 48 ans à l'entretien et aux rénovations du grand orgue de Notre-Dame de Paris
Le facteur d'orgue corrézien Bertrand Cattiaux veille depuis 48 ans à l'entretien et aux rénovations du grand orgue de Notre-Dame de Paris © Maxppp - P Deliss / Godong

Corrèze, France

Bertrand Cattiaux était en train d'installer un orgue dans un petit village Suisse ce lundi soir, lorsqu'il a eu vent de l'incendie à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une catastrophe pour ce facteur d'orgue installé à Liourdres en Corrèze mais qui intervient dans le monde entier. Depuis 48 ans il est l'un des principaux restaurateur du grand orgue de la cathédrale parisienne. Il a notamment participé au gros chantier de restauration mené en 2014 sur l'instrument. Et c'est avec le cœur serré qu'il attend de le redécouvrir pour constater l'étendue des dégâts. 

L'orgue de Notre-Dame de Paris est le premier que j'ai découvert, à 16 ans, quand j'ai décidé d'être facteur d'orgue - Bertrand Cattiaux 

C'est à l'adolescence que ce Corrézien a réalisé ses premiers travaux sur le grand orgue de Notre-Dame. Aujourd'hui il a 60 ans et évoque donc avec beaucoup d'émotion "des dizaines d'années passées à choyer cet instrument. Passer des nuits dans Notre-Dame dans des conditions exceptionnelles, c'est des souvenirs qui marquent à jamais." De fait, son désarroi est à la hauteur de l'attachement très particulier noué au fil des années avec cet orgue. Très vite, Bertrand Cattiaux a donc cherché à avoir des nouvelles et elles sont plutôt rassurantes.

Le pire semble évité

Selon ses informations, l'orgue n'aurait pas trop souffert. "Par chance, les combles s'arrêtent avant la tribune de l'orgue." Il évoque donc des infiltrations d'eau liées à l'intervention des pompiers, mais elles  seraient plutôt légères. "Il y a également beaucoup de suie et de poussière dans l'instrument mais _pour l'instant on ne me signale pas de tuyau qui aurait fondu sous la chaleur_" ajoute le facteur d'orgue qui se projette déjà dans l'avenir. Il se dit prêt à se rendre sur place dès que possible pour participer à la rénovation de ce grand orgue. "J'espère qu'on pourra l'entendre résonner à nouveau mais ce sera certainement dans un grand nombre d'années."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu