Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Coteau : 63 emplois sauvés chez Diva repris par Market Maker

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le groupe Diva spécialisé dans les canapés et installé au Coteau dans le Roannais connait le nom de son repreneur. C'est Market Maker, une société basée dans la banlieue de Lyon, qui a été choisie ce jeudi après-midi par le tribunal de commerce de Paris.

Les canapés Diva produits à Roanne depuis plus de 50 ans.
Les canapés Diva produits à Roanne depuis plus de 50 ans. - Diva

La reprise prévoit 63 emplois sauvés sur les 127 de Diva, placé en redressement judiciaire depuis le mois de juin dernier. Un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) va donc être mis en place. "Soixante-trois emplois sauvegardés, c'est un moindre mal" pour Yannick Michaud délégué CGT mais pas pour autant la fin des problèmes. "C'est le projet sur lequel nous avons donné un avis favorable même si nous pouvons déplorer que 50% du personnel doive partir. C'est le projet qui nous semble le mieux construit et le plus pérenne pour l'entreprise. Mais on a 51 ans de moyenne d'âge. C'est un problème pour tous ceux qui vont perdre leur travail demain. Cela va être compliqué pour qu'ils en retrouvent car le marché est sinistré sur le Roannais." 

Le 10 septembre dernier, l'ancien PDG du groupe Adova auquel est rattachée l'entreprise costelloise, Jacques Schaffnit, avait retiré son offre de reprise. Il n'avait pas pu présenter un montage financier abouti devant le tribunal de commerce de Paris, l'une des banques s'étant finalement rétractée. Il avait demandé le 7 septembre dernier un délai pour finaliser son montage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess