Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le coup de colère de la Fédération des chasseurs de Côte-d'Or après la découverte de restes de sangliers

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Fédération Départementale des Chasseurs 21 dénonce avec fermeté l’abandon des déchets de chasse dans une rivière à Spoy le weekend dernier. Elle parle d'actions irresponsables, contraires à son éthique et qui portent préjudice aux chasseurs.

Des sangliers en train de boire dans une rivière
Des sangliers en train de boire dans une rivière © Maxppp - Philippe Clément

Dans un communiqué publié ce mardi 17 novembre, la Fédération Départementale des chasseurs de Côte-d'Or donne vite le ton ! "Elle _dénonce avec fermeté l’abandon_des déchets de chasse dans une rivière". Ce coup de gueule de l'instance fait suite à la découverte il y a quelques jours par une promeneuse de têtes et d'abats de sanglier sur la commune de Spoy. 

Une pratique honteuse et dangereuse

La fédération explique se désolidariser de ce genre d'actions irresponsables pour des raisons sanitaires évidentes -et s’il s’avère qu’un chasseur en est à l’origine- totalement contraire à une chasse éthique et responsable qu’elle prône. En effet, l’enlèvement et le traitement des déchets de venaison permettent de réduire à la fois les risques épidémiologiques et de limiter les gênes aux autres usagers de la nature. La Fédération des Chasseurs de Côte-d’Or rappelle à ce propos, qu'elle œuvre depuis plusieurs années en ce sens. 

Quelles règles pour les déchets ? 

Dans les secteurs à enjeu sanitaire, la collecte est rendue obligatoire, et dans les autres zones, la fédération incite fortement et accompagne ses sociétés de chasse à s’équiper de bacs et faire évacuer les viscères par l’équarrissage. Pour la saison cynégétique 2019-2020, l’enlèvement des déchets de chasse et viscères ne représente pas moins de 40 000 euros pris en charge par la fédération, qui reste, par ailleurs, très attentive aux solutions alternatives pour l'élimination / le recyclage des déchets de chasse.

La Fédération des Chasseurs de Côte-d’Or attend avec impatience les résultats de l’enquête en cours qui déterminera si cet acte irresponsable a été commis ou non par des chasseurs,  acte qui porte malheureusement préjudice à l’image de la chasse et des chasseurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess