Faits divers – Justice

Le coup de gueule du procureur de Montpellier face à l'augmentation des délits de fuite

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault mercredi 24 août 2016 à 17:40

Christophe Barret, procureur de Montpellier
Christophe Barret, procureur de Montpellier © Maxppp -

Le nombre d'accidents avec délit de fuite a doublé en trois ans dans le département de l'Hérault. Le procureur de la République de Montpellier dénonce des comportements irresponsables et égoïstes et promet la plus grande répression.

Le procureur de la République de Montpellier est excédé par la hausse des délits de fuite sur la route. Leur nombre a quasi doublé en trois ans : 950 délits de fuite enregistrés en 2013 après un accident de voiture. Et déjà près de 800 cette année (1350 en 2015).

"C'est un manque de civisme et terriblement égoïste".

Alors que le nombre de morts est en baisse dans le département, ces comportements là sont intolérables et très préoccupants estime Christophe Barret : "Il y a une augmentation considérable qui correspond à une attitude de nos concitoyens qui non seulement manquent de civisme mais qui font preuve du plus grand égoïsme ! C'est se préoccuper que de sa petite personne et de son accident sans savoir si on a provoqué des dégâts aux autres, et surtout des dégâts corporels, et là c'est un comportement intolérable.

La moindre des choses quand on provoque un accident, c'est évidemment de tout faire pour déclencher les secours immédiatement. il y a encore eu avant hier, quelqu'un qui a été incarcéré, il avait causé un accident et pris la fuite. Ce sont des comportements que nous ne pouvons pas tolérer et contre lesquels nous développerons tous les moyens possible de répression".

Christophe Barret, le procureur de Montpellier

Lundi, un conducteur a été incarcéré pour un accident causé à Lunel deux jours plus tôt. Il a percuté un scooter conduit par une personne âgée, et s'est enfuit laissant la victime sur la chaussée, dans un état grave.

La justice multiplie les messages de fermeté. En début d'année, le tribunal de Montpellier a condamné 2 conducteurs à des peines de six et huit ans de prison ferme pour homicide involontaire avec délit de fuite.

Partager sur :