Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le couple Balkany sera jugé pour fraude fiscale

mercredi 7 mars 2018 à 11:08 Par Nicolas Olivier, France Bleu Paris et France Bleu

Patrick et Isabelle Balkany sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour fraude fiscale, confirme leur avocat ce mercredi. Le maire de Levallois-Perret et son épouse sont soupçonnés d'avoir dissimulé une partie importante de leur patrimoine, principalement immobilier.

Le couple Balkany (ici en décembre 2015) devra à nouveau affronter la justice.
Le couple Balkany (ici en décembre 2015) devra à nouveau affronter la justice. © Maxppp - Vincent Isore

Paris, France

De nouveaux ennuis judiciaires en perspective pour les Balkany. Leur avocat, Me Grégoire Lafarge, confirme ce mercredi l'information de nos confrères d'Europe 1. Un juge d'instruction a signé le 22 février l'ordonnance de renvoi. Patrick et Isabelle Balkany seront donc jugés prochainement par le tribunal correctionnel pour fraude fiscale. C'est ce qu'avait requis le parquet national financier (PNF) au terme de l'enquête sur le patrimoine du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et de son épouse. 

Deux somptueuses villas non déclarées

Le couple est mis en examen dans ce dossier depuis octobre 2015, à la suite d'une dénonciation de l'administration fiscale. Dans le viseur du fisc, deux propriétés luxueuses jamais déclarées, comme la villa Pamplemousse sur l'île de Saint-Martin et le riad "Dar Gyucy" à Marrakech. Quant à l'immense manoir normand de Giverny (1.000 m² avec piscine et court de tennis), il aurait été "sous-évalué" par les époux Balkany. Qui ont donc largement échappé à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour ces propriétés dont la valeur est estimée par le PNF à 13 millions d'euros. En tout, le patrimoine "taxable" des Balkany s'élèverait même à 16,5 millions d'euros. Si Isabelle Balkany a admis devant les juges être la propriétaire de la villa antillaise, le couple a toujours nié détenir le riad de Marrakech. Mais l'enquête aurait démontré le contraire, et mis à jour les montages financiers tortueux élaborés pour acquérir ce bien en 2009. La justice a saisi les trois propriétés en attendant la suite de la procédure, ou plutôt des procédures.

Des soupçons de corruption

Car les Balkany font surtout l'objet -avec leur fils Alexandre- d'une autre enquête depuis 2013 pour corruption et blanchiment de fraude fiscale. Un dossier encore plus embarrassant, qui décortique la manière dont le couple a fait fortune, et ses techniques de dissimulation. Les deux procédures pourraient être regroupées, ce qui retarderait la tenue du procès.