Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Le Covid-19 n'est pas une excuse pour rouler vite", préviennent les gendarmes de l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Malgré le confinement, on constate de nombreux très grands excès de vitesse sur les routes en Berry. Les gendarmes de l'Indre rappellent que les contrôles sont maintenus. Et qu'il ne faut pas se croire tout permis même s'il y a moins d'automobilistes.

Les gendarmes effectuent régulièrement des contrôles de vitesse sur les routes.
Les gendarmes effectuent régulièrement des contrôles de vitesse sur les routes. © Radio France - Marie-Laurence Dalle

Depuis le début du mois d'avril, on déplore déjà deux morts sur les routes de l'Indre. C'est une victime de plus que sur tout le mois d'avril 2019. Un constat regrettable, alors que la circulation routière est en forte baisse en raison du confinement et de l'épidémie de Covid-19. Les causes de ces deux accidents ne sont pas encore connues précisément. Mais les gendarmes de l'Indre constatent bel et bien une multiplication des très grands excès de vitesse

Deux morts depuis le début du mois, c'est plus qu'en avril 2019

"Les routes sont plutôt dégagées, ce qui donne la possibilité à certains automobilistes de faire des vitesses excessives. 172km/h sur une petite départementale, 153km/h au lieu de 80 par exemple", précise le colonel Christian Prunier, qui commande le groupement départemental de gendarmerie de l'Indre. Des comportements totalement inconscients et des automobilistes qui n'assument pas toujours. "Certains disent qu'ils ne s'étaient pas rendus compte de leur vitesse. Et d'autres disent qu'ils ne prenaient pas de risques parce qu'il n'y a personne sur les routes", explique le colonel Prunier.

Le risque zéro n'existe jamais. Se sentir invincible sur la route n'a pas de sens. "On n'est jamais à l'abri que d'autres automobilistes s'y trouvent également, dans la traversée d'un village ou sur la route", insiste le colonel. Amendes, retrait de points, confiscation de la voiture, retrait ou suspension du permis de conduire, convocation devant la justice : les conséquences peuvent être multiples pour les fous du volant. "On a un certain nombre d'automobilistes qui sont repartis à pied puisque leur véhicule a été immobilisé", souligne le colonel Christian Prunier.

Il est hors de question de mettre en danger les autres parce qu'on a envie d'aller plus vite, parce qu'on a envie de se sentir un peu plus libre.

Et cette hausse des très grands excès de vitesse se constate aussi dans les départements voisins de l'Indre. Le colonel Christian Prunier est clair : "Le contexte de Covid-19 n'est pas une excuse pour ne pas respecter le code de la route. Les automobilistes contrôlés détenaient une attestation de déplacement. Mais je ne pense pas qu'aller faire ses courses justifie de prendre de tels risques", conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu