Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le CREPS de Reims met des chambres à disposition pour les soignants

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le CREPS de Reims a mis neuf chambres à disposition de soignants du CHU qui habitent trop loin ou qui ne souhaitent pas rentrer chez eux. Le directeur de l'établissement s'attend à recevoir de nombreuses demandes avec l'accélération de l’épidémie.

Les soignants vont désormais pouvoir dormir à proximité du CHU de Reims.
Les soignants vont désormais pouvoir dormir à proximité du CHU de Reims. © Radio France - Sophie Constanzer

Le ministère de la Jeunesse et des Sports, en lien avec la région Grand Est, a décidé de mettre à disposition des chambres du CREPS de Reims pour les personnels soignants du CHU de Reims : " Nous avons mis neuf chambres à disposition, ce sont les plus grandes, les mieux équipées et les plus confortables, nous accueillons des soignants qui habitent loin ou qui ne veulent pas revenir dans leur famille par crainte de la contamination " explique Bruno Genard, le directeur du CREPS. Le service est gratuit et a été mis en place en début de semaine. Il est ouvert 24h/24 : certains soignants travaillent la nuit et se reposent en journée. 

Auto-gestion pour les personnels soignants

Dans chaque chambre : une télévision, une douche et un WC individuel. Les chambres font entre 16 et 18 m². La gestion se fait uniquement à distance pour limiter un maximum les contacts. " Il n'y a pas de personnel dans l'établissement, nous changeons la literie si la chambre est occupée par un autre soignant " poursuit Bruno Genard. Pour entretenir la chambre, chaque soignant dispose d'un kit de nettoyage. 

Les chambres sont disponibles jusqu'au 1er mai, mais le directeur laisse la porte ouverte à des aménagements : "On verra comment se déroule la suite de l’épidémie, mais si besoin, j'ouvrirais d'autres chambres"

Avec le pic épidémique qui devrait arriver dans les prochains jours, Bruno Genard s'attend à recevoir de nombreuses demandes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu