Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le décrocheur du portrait d’Emmanuel Macron relaxé par le tribunal à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu Nord

La justice a relaxé ce mardi Gaspard Fontaine, le jeune militant qui avait décroché en mars 2020 le portrait du président de la République dans la mairie d’Amiens. Le parquet annonce qu'il fait appel.

Gaspard Fontaine (à gauche) à la sortie du palais de justice d'Amiens après son procès le 23 mars 2021
Gaspard Fontaine (à gauche) à la sortie du palais de justice d'Amiens après son procès le 23 mars 2021 © Maxppp - Fred Haslin

Le décrocheur du portrait d'Emmanuel Macron de la mairie d'Amiens a été relaxé ce mardi 20 avril par le tribunal correctionnel. Gaspard Fontaine, 19 ans, n'est pas reconnu coupable pour son geste effectué en mars 2020 dans la ville natale du président de la République. 

Poursuivi pour vol et refus de se soumettre à un prélèvement biologique, Gaspard Fontaine a été relaxé par le tribunal correctionnel d’Amiens au motif que son infraction était "disproportionnée par rapport au droit à la liberté d'expression".

Le parquet d’Amiens fait appel de la décision

Originaire de Lille, l'étudiant Gaspard Fontaine s’était inscrit à l’époque dans un mouvement mené dans toute la France depuis 2019 par des militants du collectif écologiste Action non violente COP 2021. Ces militants ont réquisitionné plusieurs portraits présidentiels dans les mairies pour dénoncer le manque d'action du gouvernement face à l'urgence climatique. 

Ni Gaspard Fontaine ni son avocat n’étaient présents au tribunal à Amiens ce mardi. 

Aujourd’hui, militant du parti la France Insoumise, Gaspard Fontaine avait été jugé le 23 mars dernier dans un procès très médiatique. Procès marqué par la présence de plusieurs personnalités politiques de gauche comme le chef de file de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon ou la candidate de l'union de la gauche aux prochaines élections régionales, l'écologiste Karima Delli.

De son côté, le parquet d’Amiens conteste et fait appel de la décision prononcée par le tribunal correctionnel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess