Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Enfant renversé et tué à Merten : six mois de prison avec sursis pour le facteur

jeudi 26 octobre 2017 à 14:29 Par Rachel Noël, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Le facteur remplaçant qui avait tué accidentellement un enfant de 4 ans, le 22 juillet 2017, à Merten en Moselle a été condamné ce jeudi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz. Il n’avait pas vu l’enfant alors qu’il effectuait une marche arrière sur le trottoir.

Le facteur remplaçant de Merten avait renversé et tué un enfant de 4 ans en effectuant une marche arrière
Le facteur remplaçant de Merten avait renversé et tué un enfant de 4 ans en effectuant une marche arrière © Maxppp - PHOTOPQR / Maury Golini

Merten, France

Le tribunal correctionnel de Metz a condamné ce jeudi à six mois de prison avec sursis un facteur intérimaire de 22 ans pour avoir accidentellement renversé et tué, avec sa fourgonnette, un petit garçon dans la commune mosellane de Merten. Le parquet avait requis un an avec sursis.

Ce 22 juillet 2017 au matin, Hugo, 4 ans est sorti devant la maison avec son grand frère Thomas, âgé de 7 ans. Les enfants jouent dans l’impasse. Le grand frère est assis sur le muret et Hugo sur le trottoir. Le facteur, pour s'éviter de sortir de la voiture, monte sur le trottoir et glisse le courrier dans les boites à lettres.

Il fait ensuite une marche arrière et renverse l'enfant. Sa tête heurte le trottoir. Quand les secours arrivent, il est déjà trop tard. Hugo ne peut être réanimé. Cet accident dramatique crée une intense émotion à Merten et dans la ville voisine de Creutzwald où La Poste emploie 80 personnes.

La seule chose qu'on voulait entendre c'est qu'il est reconnu coupable -Marjorie, la maman d'Hugo

Marjorie, la maman d'Hugo renversé par un facteur à Merten en juillet 2017

Marjorie la maman de Hugo estime que la reconnaissance de la culpabilité est plus importante que la peine elle même. Elle ne demandait pas forcément de la prison ferme, mais juste qu'il reconnaisse sa culpabilité : "C'est peut être de petites infractions qu'il a commis mais ce sont des infractions qui ont des conséquences dramatiques".

Une faute de l'agent intérimaire, selon le parquet

A l'audience, le 12 octobre 2017, Sébastien, facteur intérimaire de 22 ans, qui était remplaçant pour la seconde année, avait plaidé la fatalité et demandé la relaxe. Les analyses toxicologiques n'avaient pas révélé de présence d'alcool et de stupéfiant. Il n'avait pas non plus utilisé son téléphone au volant. Enfin le radar de recul du véhicule ne s'était pas déclenché.

Le parquet avait estimé, que si le facteur avait fait attention, il aurait pu éviter cet accident. Le procureur avait demandé un an de prison avec sursis, l'annulation du permis et l'interdiction de le repasser avant un an. Le tribunal correctionnel de Metz l'a reconnu coupable, mais est allé en-deçà des réquisitions.