Faits divers – Justice

Le départ du Giglio du Costa Concordia n'effacera pas le traumatisme des rescapés selon la Bordelaise Anne Decré

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde lundi 21 juillet 2014 à 7:32

Le redressement du Costa Concordia
Le redressement du Costa Concordia © Maxppp

Le Costa Concordia quittera l'île du Giglio au large de la Toscane en Italie ce mardi pour être démantelé à Gênes, deux ans et demi après le naufrage qui avait fait 32 morts. La fin du cauchemar pour les rescapés ? Pas du tout selon Anne Decré, la Bordelaise présidente du Collectif Français des victimes.

C'était le 13 janvier 2012  : le naufrage du paquebot de croisière le Costa Concordia au large de l'île du Giglio en Italie. Il y avait eu 32 morts parmi les 4.229 passagers et des rescapés traumatisés dont Anne Decré, la présidente Bordelaise du Collectif Français des victimes. Elle a fait le déplacement ce week-end en Toscane, pour voir le bateau renfloué (par 500 ingénieurs ouvriers et plongeurs durant 30 mois). Le bateau va disparaître du paysage sur l'île, et entamer un dernier voyage vers Gênes , mais la souffrance reste selon elle.

"Quand le bateau partira, on ne reviendra pas ce que l'on était avant". "Une scène de crime depuis 30 mois sous les yeux, je vous mets au défi de comprendre ce que ça peut faire". "On ne va pas oublier". "J'espère que Costa aura autant de volonté de réparer financièrement que la générosité mise dans cette prouesse technique". — Anne Decré, la présidente Bordelaise du Collectif des victimes françaises

        data-asset-xtname="Extrait::_nous_soulager..._::_nous_soulager..._"
        data-player-mediaType="AOD"
        data-media-infos="{
    "title": ""nous soulager..."",
    "authors": [],
    "chapo": "",
    "visual": ""
}"
        data-player-media="{
        "sources": [{
            "name":""nous soulager..."",
            "url":"https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/bleu/sons/2014/07/s30/net-fbr33a-db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7.mp3"
        }],
        "export": "https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7",
        "clipType": "extraits",
        "extract": {
            "title": "_nous_soulager..._",
            "id": "db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7"
        },
        "mediaInfos" : {
            "extract": {
                "title": "_nous_soulager..._",
                "id": "db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7"
            },
            "clipType": "extraits"
        },
        "type": "aod"
    }"
        data-no-instant><span class="icon-play-cercle"></span><span class="icon-pause-cercle"></span><div class="player-remote-controls"><div class="time-container"><span class="time-total"></span></div></div></a><div class="middle-block"><input class="export-inline" data-value="&lt;iframe src=&amp;quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7&amp;quot;&gt;&lt;/iframe&gt;" value=""><div class="titre"><p>&quot;nous soulager...&quot;</p></div><div class="embed-player-bottom-right"><div class="social-share"><span class="social-share-icon"><a target="_blank"  href="//www.facebook.com/sharer.php?u=https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=db124700-b90f-44b8-9687-f6553002fae7" data-share="Facebook" class="share" rel="nofollow" target="_blank"><span class="icon-facebook"></span></a><div class="export-copy">Copier</div><span class="icon-export"></span><span class="icon-croix"></span></span></div></div></div></div>