Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le député socialiste de la Mayenne, Guillaume Garot, fiché par Monsanto

-
Par , France Bleu Mayenne

Guillaume Garot envisage de porter plainte contre le groupe agrochimique américain. Monsanto aurait fiché illégalement des centaines de personnes en fonction de leur position sur le glyphosate.

Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot.
Le député de la 1ère circonscription de la Mayenne, Guillaume Garot. © Radio France - G.M

Des journalistes, des scientifiques, des élus :  le groupe agrochimique aurait classé illégalement des personnalités selon leur position sur le glyphosate. C'est ce qu'ont révélé des enquêtes menées par nos confrères de France 2 et du quotidien "Le Monde"

On ne peut pas être sous l'influence de puissances qui vont contre la santé publique", Guillaume Garot

Guillaume Garot fait donc partie des cibles de Monsanto. Des méthodes cyniques dénonce le député PS mayennais : "j'ai été stupéfait bien-sûr. Moi je suis dans la catégorie des détracteurs. Je n'ai jamais été favorable à tout ce qui est agrochimie à outrance. Le problème ce sont les méthodes employées et là on le voit bien c'est du lobbying à l'échelle industrielle. Quand j'étais au gouvernement ou comme député, je n'ai pas été approché par Monsanto en tout cas à ma connaissance mais parfois les cabinets de lobbying avancent masqués. De toute façon, connaissant mes convictions et mes positions, ils avaient peu de chances de me convaincre sur ce terrain-là". 

Guillaume Garot envisage désormais de porter plainte : "soit le Parquet se saisit et une enquête sera diligentée soit je le fais individuellement ou avec d'autres car on peut être dans une action collective contre ces pratiques inadmissibles. C'est un poison lent dans la démocratie, on ne peut pas faire la loi sous l'influence de puissances industrielles qui vont contre la santé publique et l'intérêt général".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess