Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le détenu radicalisé qui avait donné des coups de couteau à des surveillants à Condé-sur-Sarthe mis en examen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord

Le détenu radicalisé qui avait attaqué deux surveillants dans la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne début mars a été mis en examen lundi 27 mai par un juge antiterroriste parisien. L'homme n'avait pas pu être entendu rapidement par les enquêteurs en raison de ses blessures.

La maison centrale d'Alençon Condé sur Sarthe a ouvert en 2013.
La maison centrale d'Alençon Condé sur Sarthe a ouvert en 2013. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Condé-sur-Sarthe, France

Le prisonnier radicalisé de Condé-sur-Sarthe qui avait donné plusieurs coups de couteau à deux surveillants le 5 mars 2019 a été mis en examen pour tentative d'assassinats sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle en récidive légale. 

Au moment de l'agression, Michaël Chiolo purgeait une peine de 30 ans de réclusion pour le meurtre d'un octogénaire mosellan en 2012. Il s'était retranché avec sa compagne pendant près de 10 heures dans une unité de vie familiale de la prison. Après des tentatives de négociations, les forces d'élite de la police avaient lancé l'assaut, blessant l'assaillant et tuant sa conjointe. L'homme n'avait pas pu être entendu rapidement par les enquêteurs en raison de ses blessures, qui avaient nécessité une hospitalisation. Après sa mise en examen, il a de nouveau été incarcéré. 

Quatre autres détenus de la prison de Condé ont déjà été mis en examen en mars dans ce dossier. Ce sont des écoutes, menées par le renseignement pénitentiaire, qui ont permis de mettre au jour d'éventuelles complicités. Les surveillants de la prison s'étaient mis en grève et avaient bloqué l'entrée du centre de détention de Condé-sur-Sarthe pendant deux semaines, après l'agression. Selon le procureur de la République de Paris Rémy Heitz, Michaël Chiolo a affirmé vouloir "venger" Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg en décembre 2018.