Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le directeur des Beaux-Arts de Besançon suspendu après des soupçons de dysfonctionnements graves

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Laurent Devèze, directeur de l'Institut supérieur des Beaux-Arts de Besançon, a été démis de ses fonctions immédiatement ce jeudi. Une enquête administrative de la ville et de l'Isba a permis d'identifier des dysfonctionnements graves ainsi que des comportements inappropriés au sein de l'école.

Aline Chassagne (présidente de l'Isba, à gauche) et Anne Vignot (maire de Besançon, à droite) ont rendu les résultats de leur enquête administrative suite à des dénonciations de violences et harcèlements sexuels. Le directeur de l'Isba est suspendu.
Aline Chassagne (présidente de l'Isba, à gauche) et Anne Vignot (maire de Besançon, à droite) ont rendu les résultats de leur enquête administrative suite à des dénonciations de violences et harcèlements sexuels. Le directeur de l'Isba est suspendu. © Radio France - Lucas Archassal

Démis de ses fonctions immédiatement. Le directeur de l'Institut supérieur des Beaux-Arts de Besançon (Doubs) a été mis au courant ce jeudi matin de sa suspension, conséquence d'une enquête administrative de la ville et de l'Isba. En septembre dernier, plusieurs étudiants ou anciens étudiants avaient témoignés sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #balancetonecoledart, de suspicions de harcèlements et d'agressions sexuelles. 

Cette suspension a été validée par le ministère de la Culture, la Drac (Direction régionale des affaires culturelles) et la ville de Besançon. Les résultats de cette enquête administrative ont permis d'identifier des dysfonctionnements graves ainsi que des comportements inappropriés au sein des Beaux-Arts de Besançon. « Leurs natures sont confidentielles et non-qualifiables par l'Institut », estime Aline Chassagne, présidente de l'Isba et conseillère adjointe à la culture à la mairie de Besançon. 

« Un nouveau directeur par intérim sera nommé dans quelques semaines au cours d'un prochain conseil municipal », assure Anne Vignot, la maire de Besançon. 

30 témoignages écrits, 60 oraux

L'enquête administrative a permis de réunir 63 témoignages oraux en octobre 2020 dont 14 d'étudiants. 30 témoignages écrits ont pu être rassemblés dont 5 d'étudiants. Les résultats de l'enquête, les témoignages écrits ainsi que la synthèse des témoignages oraux seront transmis au procureur de la République de Besançon pour la poursuite des investigations. 

Après sa suspension, Laurent Devèze doit être dans un premier temps réintégré à son administration d'origine à la ville de Besançon. Des sanctions seront ensuite réfléchies pour l'ex-directeur de l'Isba au sein d'un conseil de discipline avec présence d'un magistrat. La révocation pure et simple de la fonction publique étant la sanction la plus forte possible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess