Faits divers – Justice

Un responsable des Restos du Coeur de Montreuil agressé à la hache et au couteau

Par Martine Bréson et Rémi Brancato, France Bleu Paris Région et France Bleu vendredi 1 juillet 2016 à 10:22 Mis à jour le vendredi 1 juillet 2016 à 11:55

La rue Douy Délcupe, à Montreuil, bouclée par les forces de l'ordre ce vendredi
La rue Douy Délcupe, à Montreuil, bouclée par les forces de l'ordre ce vendredi © Radio France - Rémi Brancato

Un des responsables des Restos du Coeur de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a été blessé au couteau vendredi matin vers 7h30 par un couple qui l'aurait traité de "Chien d'infidèle". Une enquête est ouverte pour tentative d'homicide volontaire.

A Montreuil, vendredi matin vers 7h30, dans les locaux de l'association situé dans le bas de la ville, Richard Sautour, 59 ans, l'un des responsables d'une structure des Restos du Coeur, affirme avoir été agressé par un couple. L'homme et la femme étaient armés d'une hache et d'un couteau. Selon le directeur, le couple aurait crié "Allah Akbar, chien d'infidèle". La police appelle "à la plus grande prudence" sur les motivations de l'agression. Il n'y a pas d'autres témoins de la scène connus pour l'heure.

Le directeur, en tout cas, a été touché plusieurs fois. Il aurait d'abord réussi à éviter un coup de hache, porté par l'homme, avant d'être frappé au couteau à trois reprises, selon une source policière, par la femme, voilée mais à visage découvert, selon la description qu'il en a faite aux enquêteurs. La hache a été retrouvée sur place. Le couteau était toujours planté dans l'abdomen de la victime, quand elle a été transportée à l'hopital. Ses jours ne sont plus en danger.

Un courrier contenant des menaces de mort reçu en avril

Le couple a pris la fuite, selon le responsable des Restos et une enquête a été ouverte pour tentative d'homicide volontaire. La victime, âgée de 59 ans, aurait reçu des menaces de mort par courrier, dans le courant du mois d'avril. L'homme avait d'ailleurs déposé plainte. "Il aurait reçu des menaces courant avril, en l’occurrence un courrier, il était menacé de mort" assure Grégory Goupil du syndicat de police alliance en Seine-Saint-Denis. Le parquet de Bobigny a indiqué avoir saisi la brigade criminelle de la police judiciaire et la section anti-terroriste du parquet de Paris n'est pas saisie.

Rémi Brancato s'est rendu sur place.

Reste à savoir où se trouvent les agresseurs décrits par la victime. "On va travailler éventuellement avec des caméras dans le secteur pour essayer de voir si on a vu arriver ces personnes-là et si on les a vu repartir" explique Grégory Goupil. La rue où est située l’association a été bouclée vendredi matin et des agents de la police scientifiques s'affairaient sur le parking devant les locaux de l'association.

Les rue où se trouve le local des les Restos du Coeur à Montreuil - Radio France
Les rue où se trouve le local des les Restos du Coeur à Montreuil © Radio France - Rémi Brancato

Le maire de Montreuil, Patrice Bessac (PCF) a réagi, dans un communiqué, dénonçant un "acte ignoble et lâche [qui] frappe une grande personnalité de la ville de Montreuil, dévouée aux plus faibles et aux plus démunis". Il adresse "son soutien et sa solidarité à la famille et aux proches de la victime ainsi qu'aux membres de l'association dans l'épreuve qu'ils traversent".

Réaction de la présidente de la région Ile-de-France :

Réaction du président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis :