Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le djihadiste Peter Cherif reconnaît avoir rencontré l’un des auteurs de l’attentat contre "Charlie Hebdo"

lundi 31 décembre 2018 à 18:22 Par Viviane Le Guen, France Bleu et France Bleu Paris

Selon France Info, le djihadiste Peter Cherif arrêté le 16 décembre à Djibouti a reconnu avoir rencontré Cherif Kouachi, un des auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo en janvier 2015. Les deux hommes se seraient vus au Yémen en 2011.

Le djihadiste Peter Cherif lors de son procès à Paris en 2011
Le djihadiste Peter Cherif lors de son procès à Paris en 2011 © AFP - BENOIT PEYRUCQ

Placé en garde à vue la semaine dernière après son arrestation à Djibouti le 16 décembre, le djihadiste Peter Cherif a reconnu avoir rencontré Cherif Kouachi, l'un des auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, au Yémen en 2011, a appris France Info de source proche du dossier ce lundi. Proche des frères Kouachi depuis le début des années 2000, Peter Cherif était recherché depuis 2011, date à laquelle il avait fui la France. 

Lié à Al-Qaïda jusqu'en 2016 au moins

Après avoir fait valoir son droit au silence, il a finalement livré quelques précisions sur son parcours depuis ce départ durant sa garde à vue. D'après les informations recueillies par France Info, il a expliqué avoir quitté la France pour la Tunisie en mars 2011 et n'être resté que deux mois dans ce pays avant d’arriver au Yémen en mai. C'est là qu'il dit avoir rencontré Cherif Kouachi, lui aussi membre de la filière des Buttes-Chaumont.

Après l’attentat commis contre Charlie Hebdo en janvier 2015, il aurait eu "peur" d'être arrêté et n'a cessé de se déplacer au Yémen, jusqu’à son départ pour Djibouti, avec une fausse identité, au début de l'année 2018.

Selon une source proche du dossier, il a reconnu avoir été lié à Al-Qaïda jusqu’en 2016 au moins, puisqu’il explique avoir fait des "recherches stratégiques" pour le compte de l’organisation terroriste. Il a également affirmé "avoir pris du recul face à ses erreurs passées" durant sa garde à vue. 

Déjà condamné à cinq ans de prison pour avoir combattu en Irak en 2004, Peter Cherif, 36 ans, a été mis en examen le 27 décembre, pour "association de malfaiteurs terroristes en récidive". Il a été placé en détention provisoire.