Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le docteur Jean-Paul Guittet peut reprendre ses consultations

mardi 13 février 2018 à 17:56 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

Le psychiatre sarthois mis en examen pour viols et agressions sexuelles en janvier dernier, avait interdiction d'exercer son métier. Mais cette interdiction a été partiellement levée par la chambre d'instruction de la cours d'appel d'Angers. Le médecin sarthois peut reprendre ses consultations.

Le docteur Jean Paul Guittet mis en examen pour viols et agressions sexuelles peut à nouveau exercer son métier de psychiatre, du moins en partie
Le docteur Jean Paul Guittet mis en examen pour viols et agressions sexuelles peut à nouveau exercer son métier de psychiatre, du moins en partie © Radio France - Ruddy Guilmin

Le Mans, France

Nouveau rebondissement dans l'affaire du docteur Jean-Paul Guittet, ce psychiatre sarthois mis en examen pour viols et agressions sexuelles. Une de ses patientes l'accuse d'avoir abusé d'elle à plusieurs reprises entre 2001 et 2017. Le médecin manceau nie les faits. Il reconnait en revanche avoir eu des relations sexuelles avec cette femme dans le cadre de ses consultations mais il affirme qu'elle était consentante. Placé en garde vue en janvier dernier, le docteur Guittet avait été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer son métier. Et bien cette interdiction est en partie levée par une décision de la chambre d'instruction de la cours d'appel d'Angers (rendue le 7 février) saisie par l'avocat du docteur Guittet. Elle autorise le psychiatre sarthois à reprendre ses consultations mais uniquement pour les hommes, les garçons et les jeunes filles de moins de 12 ans. En revanche, le docteur Guittet ne peut plus recevoir de femmes ou d'adolescentes dans son cabinet. Une décision incompréhensible pour maître Jonathan Proust, l'avocat de la plaignante. "C'est une décision qui est assez surprenante vu les soupçons qui pèsent sur le docteur Guittet, vu la gravité des faits qui lui sont reprochés. Aujourd'hui, j'ai une plaignante, future partie civile, qui est extrêmement touchée par cette décision d'exercer de nouveau et qui s'attendait à une position un peu plus stricte de la justice. Alors c'est vrai le Docteur Guittet est présumé innocent puisqu'il n' y a pas eu de procès, il n'a pas été renvoyé devant une cours d'assises ou un tribunal correctionnel mais il y a quand même dans ce dossier des indices graves et concordants d'une forme de culpabilité, de sorte qu'il est très surprenant que ce docteur puisse encore exercer".   

Pour maître Jonathan Proust, l'avocat de la plaignante, cette levée partielle d'interdiction d'exercer accordée au Docteur Guittet est totalement incompréhensible

Le parquet peut encore faire casser la décision 

Maître Jean-François Landry, l'avocat du docteur Guittet que nous avons joint au téléphone, ne souhaite pas commenter cette décision de la cours d'appel d'Angers qui a aussi levé l'interdiction de quitter le territoire du psychiatre sarthois. Selon maître Proust, le parquet peut encore tenter de faire annuler cette décision en saisissant la cours de cassation.