Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'affaire du Docteur Muller

Le docteur Muller finalement acquitté

-
Par , France Bleu Alsace
Manuel

Condamné deux fois à 20 ans de réclusion lors des deux premiers procès, Jean-Louis Muller a été acquitté ce jeudi par la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle à Nancy. L'ancien médecin légiste était accusé d'avoir maquillé le meurtre de sa femme en suicide.

Jean-Louis Muller, acquitté, dans les bras de sa famille, le 31 octobre 2013.
Jean-Louis Muller, acquitté, dans les bras de sa famille, le 31 octobre 2013. © Maxppp

La salle d'audience est comble et pourtant un silence règne jusqu’à cette question, Jean-Louis Muller a-t-il tué volontairement sa femme ce 8 novembre 1999? "La réponse est non", déclare la présidente de la cour après près de quatre heures de délibéré.

Revivez les dix jours de ce procès exceptionnel ici

Tout en retenue pendant son procès, le docteur alsacien éclate immédiatement en sanglots dans le box des accusés. Il est vite rejoint par sa famille, ses fils et sa nouvelle compagne.

Les premiers mots de Jean-Louis Muller seront pour son avocat, Maître Dupond-Moretti, "j'ai rencontré un homme formidable, on lui doit ça".

Procès Muller : l'ex-médecin légiste acquitté (2)
Procès Muller : l'ex-médecin légiste acquitté (2)

Le ténor du barreau est lui aussi très ému. Les enfants du docteur le prennent dans leurs bras, l'avovat ne peut retenir quelques larmes. "Ce n'est pas une victoire de la défense, mais une revanche de la justice sur l'injustice", déclare-t-il à la presse.

Celui qui est surnommé "Acquittator", a tout au long du procès et lors de sa plaidoirie insisté sur les doutes qui persistaient dans cette affaire. Une affaire sans témoin direct, sans aveux et sans certitude du côté des experts.

"Ce que vous ne démontrez pas, n’existe pas", avait plaidé Maître Dupond-Moretti en regardant les jurés "si vous le condamnez, la justice ne sera pas rendue" . Il a su les convaincre.

14 ans après les faits, le doute profite enfin à Jean-Louis Muller.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess