Faits divers – Justice DOSSIER : L'affaire du Docteur Muller

Le docteur Muller touchera 367.000 euros pour avoir passé 600 jours en prison

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 20 février 2015 à 11:08

Clone of Procès Jean-Louis Muller, à Nancy le 28 octobre 2013.
Clone of Procès Jean-Louis Muller, à Nancy le 28 octobre 2013. © MAXPPP

La cour d'appel de Nancy accorde ce vendredi 367.551 euros d'indemnités au docteur Jean-Louis Muller. Acquitté pour le meurtre de sa femme en octobre 2013, le médecin alsacien avait auparavant été incarcéré pendant 600 jours. Cette somme lui paraît insuffisante, il veut se pourvoir en cassation.

La cour d'appel de Nancy est allée plus loin que le tribunal de première instance. Ce vendredi, elle a octroyé à Jean-Louis Muller 367.551 euros d'indemnisation pour les 600 jours qu'il a passé derrière les barreaux. Une somme qui englobe les préjudices subis (moral et matériel). En première instance, l'Etat ne lui avait proposé que 89.000 euros, alors qu'il en réclamait deux millions.

Mais la somme octroyée aujourd'hui ne lui convient pas non plus. L'ancien médecin légiste d'Ingwiller, dans le Bas-Rhin, entend d'ailleurs se pourvoir en cassation."C'est une grande déception. Il n' a pas été tenu compte du préjudice réel (...) J'ai perdu mon cabinet médical, ma maison et ma profession",  réagit Jean-Louis Muller sur France Bleu Alsace.

Jean-Louis Muller compte se pourvoir en cassation

En 2012, Loïc Sécher a obtenu plus de 797.000 euros

Au terme d'un troisième procès d'assises, Jean-Louis Muller avait été acquitté en octobre 2013. Le médecin avait auparavant été condamné deux fois à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme. Le corps de Brigitte Muller avait été retrouvé en 1999, dans la cave de la maison familial d'Ingwiller, un pistolet à ses pieds.

En France, la plus importante indemnisation d'une détention indue a été accordée en septembre 2012 à Loïc Sécher, 51 ans, qui a obtenu 797.352 euros pour sept ans et trois mois de détention. En juin 2003, Patrick Dils, 33 ans, acquitté du meurtre de deux enfants en 1986 près de Metz, après 15 ans derrière les barreaux, avait obtenu 700.000 euros.