Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Produits chimiques : le dossier Synthron de nouveau devant la justice

jeudi 12 novembre 2015 à 11:27 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine et France Bleu

Synthron et son PDG Robert Moor sont convoqués à Tours ce jeudi pour répondre d’infractions concernant l’activité de l’usine de produits chimiques à Auzouer-en-Touraine. Robert Moor a déjà été condamné en septembre 2014 par le tribunal de Grande instance de Paris à six mois de prison avec sursis.

© Maxppp

Lors d'un précédent jugement, la société Synthron a écopé de plusieurs amendes pour - notamment - mise en danger de la vie d’autrui pour avoir violé de manière délibérée la réglementation et la sécurité liée à ce type d'usine et d'exploitation. Ce jeudi, devant le tribunal correctionnel de Tours, la société Synthron et Robert Moor devront à nouveau s’expliquer sur plusieurs infractions relevées en 2013 et 2014. Elles concernent l'activité de l'usine de produits chimiques à Auzouer-en-Touraine. 

Robert Moor a déjà été condamné en septembre 2014 par le tribunal correctionnel de Paris à des amendes et à six mois de prison avec sursis. A ce même procès il y a un an l'entreprise Synthron était condamnée à des amendes notamment pour mise en danger de la vie d'autrui et de ne pas avoir entre autre respecté plusieurs réglementations en matière d'environnement et de sécurité.

Ce jeudi après-midi à Tours, on prend donc les mêmes prévenus et les mêmes motifs et on repart sur un nouveau procès pour plusieurs infractions en 2013 et 2014.

Il est principalement reproché à Synthron d'avoir ignoré les mises en demeure de l'État concernant les risques sanitaires, l'état des stockages ou encore l'étiquetage des déchets et des produits chimiques, mais aussi les rejets de plusieurs produits dans la rivière La Brenne.

Il est également question de la santé et de la sécurité d'une centaine de salariés à des postes de travail pour lesquels certains n'avaient pas forcément la formation adéquate.

Ce nouveau procès pose clairement le problème de fonctionnement de cette usine prés de Château-Renault, de la santé et de la sécurité des employés et des populations alentours. Le PDG et l'entreprise déjà condamnés sont jugés en situation de récidive et la justice pourrait se montrer beaucoup plus ferme dans son jugement.