Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le drapeau alsacien Rot un Wiss hissé illégalement sur la cathédrale de Strasbourg

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

La bannière rouge et blanche flottait sur la cathédrale de Strasbourg dimanche matin. On ne sait pas qui l'a hissée. L'État va porter plainte.

Drapeau alsacien sur la cathédrale de Strasbourg, le 11 novembre 2018
Drapeau alsacien sur la cathédrale de Strasbourg, le 11 novembre 2018 © Radio France - François Pinganaud

Strasbourg, France

Les Strasbourgeois ont eu la surprise de découvrir un drapeau alsacien rouge et blanc, flottant tout en haut de la cathédrale, dimanche 11 novembre au matin. La bannière Rot un Wiss a probablement été hissée dans la nuit. Les tailleurs de pierre de la Fondation de l'Oeuvre Notre-Dame et les pompiers se sont mobilisés pour le retirer dans la matinée.

L'État, propriétaire de la cathédrale, va porter plainte. "C'est illégal et très dangereux, pour ceux qui sont montés, et pour les passants", commente Alain Fontanel, le 1er adjoint au maire de Strasbourg au micro de France Bleu Alsace. On ne sait pas pour le moment qui a hissé ce drapeau.

Devant la cathédrale, les quelques Strasbourgeois qui ont remarqué le drapeau sont plus amusés qu'autre chose. Pour Alain Fontanel en revanche, "c'est _choquant en ce 11 novembre_, jour de centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, jour de mémoire et de respect, et non pas de revendication et d'action politique".