Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Le faux docteur Jean-Claude Romand sort de prison ce vendredi

-
Par , France Bleu, France Bleu Besançon

Le faux médecin Jean-Claude Romand doit retrouver la liberté ce vendredi 28 juin après 26 ans en détention à la maison centrale de Saint-Maur (Indre). Condamné à perpétuité pour un quintuple meurtre familial, il a obtenu sa libération conditionnelle et restera placé sous surveillance électronique.

Le faux médecin Jean-Claude Romand, condamné à perpétuité pour un quintuple meurtre familial, doit sortir de prison ce vendredi 28 juin
Le faux médecin Jean-Claude Romand, condamné à perpétuité pour un quintuple meurtre familial, doit sortir de prison ce vendredi 28 juin © AFP - Philippe Desmazes

Saint-Maur, France

Après 26 ans de détention, Jean-Claude Romand quittera la prison de Saint-Maur où il est incarcéré dans l'Indre, ce vendredi 28 juin. Le faux médecin de l'OMS a été condamné à perpétuité en 1996 pour avoir tué son épouse, ses deux enfants et ses parents. Il était libérable depuis 2015 après une période de sûreté de 22 ans. En libération conditionnelle, Jean-Claude Romand sera placé sous surveillance électronique pendant une période probatoire de deux ans. Âgé aujourd'hui de 65 ans, il doit rejoindre un établissement religieux, dès sa sortie prison ce vendredi.

Un parcours qui inspire le cinéma et la littérature

Le parcours de Jean-Claude Romand a fasciné le grand public et inspiré la littérature et le cinéma. Pendant des années, il ment à ses proches, en leur cachant son échec à la faculté de médecine. Père de deux enfants, il se dit médecin, chercheur à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève. En parallèle, pour faire vivre sa famille, il escroque son entourage, leur promettant de placer leurs économies en Suisse. Jean-Claude Romand passe ses journées dans sa voiture ou à la bibliothèque. 

Seulement en 1993, Jean-Claude Romand se retrouve acculé par plusieurs débiteurs. Certains ont même découvert son imposture. Le faux médecin a alors 38 ans. Le matin du 9 janvier, il tue sa femme, puis ses enfants de cinq et sept ans dans leur maison de Prévessin-Moëns (Ain). Il tue ensuite ses parents à Clairvaux-les-Lacs (Jura). Le lendemain, de retour au domicile familial, il avale des médicaments et incendie la maison. Les pompiers le retrouveront inconscient mais vivant. 

Il n'a pas changé, c'est assez sidérant, les expertises disent qu'il a peu évolué durant ses 26 ans de prison" - Nathalie Sapéna, journaliste

Quant aux dispositions de Jean-Claude Romand aujourd'hui, à l'état psychologique dans lequel il se trouve, Nathalie Sapéna, une des journalistes qui a signé un numéro de "Complément d'enquête" sur France 2, témoigne : "Nous avons réussi à lire les expertises psychiatriques réalisées dans le but de préparer sa libération conditionnelle. Il n'a pas changé, c'est assez sidérant, les expertises disent qu'il a peu évolué durant ses 26 ans de prison, il a toujours cette même structure psychologique de froideur, de narcissisme exacerbé, et pourtant les psychiatres disent que le risque de récidive est faible."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu