Faits divers – Justice

Le feu d'artifice et la guinguette de Lunel annulés par le préfet de l'Hérault

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault mardi 9 août 2016 à 16:32

Le feu d'artifice de Lunel a été annulé (illustration).
Le feu d'artifice de Lunel a été annulé (illustration). © Maxppp -

Le préfet de l'Hérault a décidé, ce mardi, d'interdire le feu d'artifice et la soirée de la guinguette du 15 août à Lunel. Décision que désapprouve le maire de Lunel.

Le maire de Lunel  est en colère, le préfet de l'Hérault a décidé d'interdire le feu d'artifice et la soirée de la guinguette qui devaient se tenir lundi prochain pour le 15 août. Par un arrêté publié ce mardi 9 août, le préfet explique en effet que "les forces doivent être mobilisées le 15 août pour assurer la sécurité de la Feria de Béziers. Les forces de l'ordre restants ne sont pas en nombre suffisant pour assurer également l'encadrement des manifestations de Lunel".

"Il ne faut pas céder à la terreur", le maire de Lunel.

Le maire de Lunel Claude Arnaud, désapprouve fortement cette décision. "Le Préfet a déjà tenté de me faire annuler les trois derniers jours de la Pescalune (les fêtes qui se déroulent en juillet à Lunel). Va t-on nous interdire toutes nos manifestations ? " Claude Arnaud ajoute  "Je pense qu'il faut nous prendre toutes les mesures de sécurité voulues par les événements actuels, mais je considère aussi qu'il ne faut pas céder à la terreur et qu'il faut continuer de vivre. J'ai la ferme volonté de défendre notre liberté et notre mode de vie".

"Le risque zéro n'existe pas".

"Le risque zéro n'existe pas, il y a des marchés à Lunel comme dans toutes les villes, il y a des cinémas, à tout moment on sait que ça peut être un camion comme à Nice ou un prêtre qui est égorgé,  nous sommes dans une guerre et il va falloir relever le défi et sécuriser la population mais comment protéger tous les prêtres, comment protéger tous les élus, comment interdire toutes les fêtes, on ne peut pas nous empêcher de vivre".

Claude Arnaud, le maire de Lunel

"La population attend de la sécurité mais pas un changement de mode de vie".

Le premier adjoint au maire est également indigné : "Le préfet nous avait déjà incité à annuler les trois derniers jours de la Pescalune et nous nous y étions opposés avec le soutien de la population. Cet état de risque va durer plusieurs années, faut-il arrêter de vivre ? Nous pensons qu'il faut renforcer la sécurité, nous ne sommes pas inconscients mais annuler le festivités, c'est nous imposer un changement de mode de vie et ce n'est pas ce que souhaite la population" explique Pierre Soujol.

Pierre Soujol, premier adjoint au maire de Lunel

Le préfet de l'Hérault a aussi décidé d'annuler le feu d'artifice de Carnon prévu également le 15 août. Les feux d'artifice de Palavas-les-Flots et de La Grande Motte sont maintenus.