Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Incendie : le feu de Biguglia n'évolue plus en Corse

mardi 25 juillet 2017 à 10:54 Par Patou Fiori Rinieri et Pierre-Louis Sardi, France Bleu RCFM et France Bleu

1800 hectares de végétation dévorés par les flammes, c'est le bilan encore provisoire de l'incendie qui s'est déclaré lundi 24 juillet à 14h à Olmeta di Tuda. Le feu qui a franchi la montagne a dévasté en quelques heures la commune de Biguglia, obligeant plusieurs familles à abandonner leurs maisons

.
. © Radio France - Patou Fiori Rinieri

Le vent se calme un peu mais s'oriente au nord. Les 200 pompiers répartis sur la zone doivent à présent l'empêcher de progresser et de reprendre sur certains endroits. Un seul Canadair est présent ce matin puisque le second est en panne. 2 avions trackers également interviennent sur la zone. La RT 10 est rouverte à la circulation au niveau du rond-point numéro 4, en revanche, le défilé du Lancône reste inaccessible et le col de San Stefanu fermé.

Les dégâts

On signale des voitures brûlées, du mobilier de jardin mais pas de maison brûlée. Seulement quelques unes léchées par les flammes, puisque le feu est passé très rapidement dans certaines zones. 16 policiers ont été intoxiqués par les flammes hier quand ils organisaient la circulation et la protection des habitants.

Pierre Agostini, le maire d'Olmeta di Tuda

Autres points chauds en Haute Corse

A Aleria - Ghisonaccia, 60 hectares de végétation ont brûlé. Des points chauds subsistent avec menace de reprise. Les moyens de lutte sont toujours sur le secteur. A Linguizetta : 6 mises à feu ont détruit 30 hectares aux alentours de la zone de tir. Beaucoup de points chauds subsistent en lisière, traités par les pompiers et les hommes du génie militaire.