Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le forcené de Lourdes mis en examen pour tentative d'assassinat, tentatives de meurtres et séquestrations

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu

Cet ancien légionnaire, artisan du bâtiment, a été placé en détention provisoire ce jeudi soir à Pau. La juge d'instruction le soupçonne donc d'avoir tenté de tuer son ancienne compagne, avec préméditation.

Le palais de justice de Pau
Le palais de justice de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Lourdes, France

Le preneur d'otage de Lourdes a été mis en examen par un juge d'instruction. Ce Chypriote de 49 ans, ancien légionnaire et artisan du bâtiment, a été placé en détention provisoire dans la foulée. Dans la journée de mardi il a retenu en otage son ex compagne de 62 ans, et les parents de celle-ci. Il a ouvert le feu sur son ex, la touchant à la hanche. Elle est hors de danger heureusement. Romio Rizkallah est donc poursuivi pour séquestration, tentatives de meurtres sur des policiers, et tentative d'assassinat sur son ancienne compagne. 

Tentative de meurtre avec préméditation

La différence entre le meurtre et l'assassinat, c'est la préméditation. Romio Rizkallah est soupçonné d’être venu chez Monique et ses parents avec l'intention de la tuer. Il avait avec lui cette arme, ce fusil à pompe, et de l'essence. Elle a été aspergée d'essence et il lui a tiré dessus au niveau de la hanche. On le soupçonne aussi d'avoir tenté de tuer les premiers policiers arrivés sur place. Cette fois sans préméditation. Il a tiré en leur direction. Enfin, il y a la séquestration de Monique et de ses beaux parents. Même si on sait que le couple a été dirigé par le preneur d'otages vers son appartement au rez-de-chaussée du pavillon. Seule Monique a été réellement retenue au premier étage. Elle a même été ligotée un temps.

Rupture et dette d'argent

En 2015, Romio Rizkallah a quitté sa femme, avec laquelle il a un fils, pour Monique. À l'époque, elle fait construire ce pavillon de la rue Mozart à Lourdes. Romio Rizkallah est artisan dans le bâtiment. Il est plaquiste ou peintre. Il intervient sur le chantier. Monique va divorcer pour lui. Mais les relations avec Monique deviennent compliquées. Elle veut rompre et il ne supporte pas cette séparation. Sur les réseaux sociaux, il partage son ressentiment contre la gent féminine. Il reproche aussi à Monique de lui devoir de l'argent depuis les travaux. Sa montée en violence commence alors. Il a été condamné trois fois sans que ça le calme. Il avait interdiction d'entrer en contact avec elle sous peine d'aller en prison. Le parquet a aussi proposé à Monique, pour sa protection, un téléphone grand danger, un portable pour prévenir les secours très rapidement en cas de danger imminent. Un dispositif judiciaire qui n'est utilisé que dans les dossiers les plus sensibles. Monique avait refusé cette protection.